Des professeurs du Département des sciences économiques, avec plus de 200 économistes canadiens, appellent à l'action en matière de changements climatiques

8 Octobre 2008 à 5H00

Plus de 230 économistes enseignant dans les universités canadiennes ont signé une lettre ouverte aux représentants des partis politiques fédéraux pour que des actions cohérentes sur le plan économique soient prises afin de lutter contre les changements climatiques. Parmi les signataires, on retrouve Pierre Fortin, Pierre Lefebvre, Philip Merrigan, Pierre Ouellette et Stéphane Pallage, professeurs au Département des sciences économiques de l'ESG UQAM.

Les signataires appuient les 10 principes suivants :

  1. Le Canada doit agir maintenant contre les changements climatiques.
  2. Toute action significative impliquera des coûts pour l'économie.
  3. Ces impacts économiques ne doivent pas servir de prétexte à l'inaction.
  4. La tarification du carbone est la meilleure approche d'un point de vue économique :
    - Elle permet à chaque entreprise ou ménage de choisir la réponse qui lui convient le mieux.
    - Elle suscite l'innovation.
    - Le carbone est très certainement sous-évalué à l'heure actuelle.
  5. La réglementation est le moyen le plus dispendieux d'atteindre des réductions d'émission.
  6. Une taxe a l'avantage d'offrir une certitude sur le prix du carbone.
  7. Un système de permis échangeables assure l'atteinte de cibles de réduction des émissions mais à un prix du carbone incertain et son implantation peut être complexe.
  8. Les politiques qui imposent des coûts aux producteurs vont aussi avoir des conséquences pour les consommateurs.
  9. Les mécanismes de contrôle des émissions par les prix peuvent avoir des effets régressifs et ce problème doit être pris en compte.
  10. Un mécanisme basé sur les prix du carbone peut permettre la réduction d'autres taxes et ainsi améliorer notre système de taxation.

***

Texte complet de la lettre ouverte

CATÉGORIES
PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE