Quatre médailles aux Jeux paralympiques

29 Septembre 2008 à 0H00

Le nageur Benoît Huot a remporté quatre médailles de bronze dans la catégorie S10 lors des Jeux paralympiques de Beijing, terminant troisième aux épreuves du 200 m quatre nages individuelles, du 100 m style libre, du 50 m style libre et du 400 m style libre. Il a également pris la 5e place au 100 m dos et la 4e place au 100 m papillon.

Benoît Huot aurait aimé obtenir de meilleurs résultats, lui qui avait récolté six médailles (trois d'or et trois d'argent) à Sydney, en 2000, et six médailles (cinq d'or et une d'argent) à Athènes, en 2004. «Un virus m'a considérablement affaibli durant les premiers jours de la compétition, explique l'étudiant en communication, joint chez lui à son retour de Beijing. Je n'avais plus d'énergie pour terminer les courses.» Au 50 m libre, il a raté la deuxième marche du podium par seulement un centième de seconde et au 100 m libre, par quatre centièmes. «Ce n'est pas la couleur de la médaille qui importe, mais d'améliorer mes meilleurs temps, poursuit-il. Je n'y suis pas parvenu lors des premières courses, mais je me suis repris au 50 m libre et au 400 m libre.»

«Je suis un peu déçu, mais ce n'est que partie remise», assure-t-il. Londres en 2012 ? «J'y serai, mais je me concentre sur les compétitions qui s'en viennent. Je serai au Brésil en décembre et en Europe au printemps. Ensuite, je participerai aux Mondiaux de natation en petit bassin au mois d'août, puis aux Jeux du Commonwealth en 2010 et aux Jeux panaméricains en 2011.»

D'ici là, l'athlète de 24 ans retournera, dès janvier prochain, à son baccalauréat avec majeure en communication et mineure en administration. Il poursuit également sa série de conférences dans les écoles et les entreprises. «C'est vraiment important pour moi d'échanger avec les jeunes et de redonner un peu de ce que j'ai reçu comme conseils et comme soutien, explique-t-il. Les récents obstacles que j'ai dû surmonter à Beijing feront désormais partie de mon récit.»

Soulignons qu'en goalball, l'équipe canadienne a terminé au 5e rang. Nancy Morin, étudiante au certificat en intervention psychosociale, faisait partie de cette équipe.

PARTAGER