Réseau de veille en tourisme : intelligent et convivial

7 Juillet 2008 à 0H00

Créé en 2004 par la Chaire de tourisme Transat de l'UQAM, le Réseau de veille en tourisme est devenu, en quelques années, la référence québécoise en information sur les dernières tendances touristiques internationales.

«Nous fournissons une sorte d'intelligence des marchés pour aider les dirigeants de l'industrie d'ici, formée essentiellement de PME, à innover dans le développement, la gestion et la mise en marché de produits et services, explique son directeur, PauL Arseneault. Nous repérons, recueillons, diffusons et, surtout, analysons de l'information stratégique», ajoute celui qui est aussi chargé de cours au Département d'études urbaines et touristiques.

Une relation de confiance

Le Réseau est formé d'une équipe permanente d'analystes, tous diplômés de l'UQAM, qui surveille quotidiennement l'évolution de l'industrie touristique. Les résultats de leurs travaux – plus de 500 analyses – sont diffusés dans le bulletin électronique Globe-Veilleur aux 16 000 abonnés du Réseau, dont les deux tiers sont des entreprises. Les sujets abordés portent notamment sur les clientèles actuelles et potentielles, les produits émergents et les nouvelles destinations. «Nous cherchons à répondre aux questions que se posent les décideurs de l'industrie, à savoir quelles sont les activités favorites des 18–29 ans en voyage ou en quoi Facebook exerce-t-il un impact sur l'industrie touristique? Au fil des ans, une relation de confiance s'est établie entre nos abonnés et chacun de nos analystes», souligne M. Arseneault.

Le chercheur estime que près de 300 000 internautes visitent, chaque année, le site Internet du Réseau. Le site comprend, depuis juillet dernier, une version anglaise et une plate-forme blogue. Les gestionnaires de PME en tourisme profitent également de fonctions qui facilitent la navigation grâce à une nouvelle interface plus conviviale et des modules interactifs qui permettent aux analystes du Réseau de réagir aux commentaires des visiteurs.

Créé avec l'appui de Développement économique Canada et de Tourisme Québec, le Réseau bénéficie de partenariats avec plusieurs entreprises et organismes, dont Transat A.T., IBM Canada et ATR associées du Québec. Il compte également sur la collaboration d'une vingtaine d'experts internationaux, de la Commission canadienne du tourisme, de l'International Hotel & Restaurant Association, de l'Observatoire sur les politiques du tourisme en Méditerranée et du ministère délégué au Tourisme de la France.

«Nous sommes aussi présents sur le terrain en participant à des conférences et à des colloques au Québec et à l'étranger. C'est avec de telles antennes que nous pouvons être à l'affût des dernières tendances», conclut Paul Arseneault.

PARTAGER