Le Service aux collectivités de l'UQAM impliqué dans un projet primé

28 Mai 2008 à 5H00

Le Comité sectoriel de main-d'œuvre Économie sociale et Action communautaire (CSMO-ÉSAC) a célébré ses 10 ans d'activités, le 22 mai dernier, et a profité de cet événement pour mettre en valeur des réalisations exceptionnelles d'acteurs de l'économie sociale et de l'action communautaire, par la remise de prix honorifiques reconnaissant l'excellence d'un projet particulier et/ou d'une initiative gagnante relié à la main-d'œuvre. Le prix «Initiative gagnante» a été décerné au Centre de formation populaire et à Relais-Femmes pour le projet de «Régime de retraite à financement salarial», développé depuis cinq ans en collaboration avec le Service aux collectivités (SAC) de l'UQAM.

Comptant environ 120 000 salariés, les organismes communautaires, les groupes de femmes, les coopératives et les entreprises d'économie sociale devront faire face au cours des prochaines années au départ massif à la retraite de plusieurs de leurs membres. «L'un des enjeux était d'éviter à ces travailleurs, ayant œuvré toute leur vie pour la dignité, les droits des individus et des collectivités, de se retrouver eux-mêmes pauvres une fois à la retraite», explique Michel Lizée, coordonnateur au SAC, qui a participé à la mise sur pied de ce régime adapté aux conditions particulières des gens de ce secteur d'emploi.

Membre du comité de retraite de l'Université du Québec depuis de nombreuses années, M. Lizée a formé les intervenants du Centre de formation populaire et de Relais-Femmes qui ont été impliqués dans le projet, en plus de fournir le soutien technique et le matériel pour mettre sur pied le régime de retraite en question, qui sera en vigueur dès le troisième trimestre de 2008. «Près de 1000 personnes y ont adhéré, souligne-t-il, confiant de voir ce nombre augmenter. Plus il y a de membres, plus le régime deviendra attrayant.» Selon lui, cela aura un impact sur la relève de la main-d'œuvre, l'un des enjeux du projet. «C'est plus facile d'attirer et de retenir des travailleurs en offrant un régime de retraite», ajoute-t-il.

À propos du CSMO-ÉSAC 
Créé en 1997, le Comité sectoriel de main-d'œuvre Économie sociale et Action communautaire a pour mission de favoriser et de consolider la concertation et le partenariat afin de résoudre les problèmes de main-d'œuvre communs aux entreprises et aux organismes du secteur. Intervenant au Québec, il vise à assurer le développement de la main-d'œuvre et de l'emploi au niveau sectoriel par la mobilisation et la concertation des principaux acteurs concernés, par une connaissance approfondie du marché du travail et par l'élaboration de stratégies d'action et de formation continue.

******

Communiqué de presse

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE