Un centre d'études en communication marketing qui vise haut

29 Septembre 2008 à 0H00

Cet été avait lieu le lancement du Centre d'études AAPQ-Infopresse sur les communications marketing. Basé à l'UQAM, il est co-dirigé par Roy Toffoli, professeur à l'École des sciences de la gestion et Benoit Cordelier, professeur au Département de communication sociale et publique.

Avec la mondialisation et l'avènement de nouveaux médias, l'industrie québécoise des communications marketing est aujourd'hui en pleine mutation. Le nouveau Centre d'études sur les communications marketing de l'UQAM aura pour mission d'appuyer et de développer des activités de recherche dans ce domaine, d'aider l'industrie québécoise à mieux se positionner, d'établir des solutions d'affaires plus efficaces et économiques pour les acteurs de l'industrie, ainsi qu'appuyer le nouveau baccalauréat en communication marketing.

Des communications marketing intégrées

L'idée de ce centre remonte à 2000, se souvient Roy Toffoli. Il était à la table des négociations avec Danielle Maisonneuve, la première titulaire de la Chaire en relations publiques, des représentants de l'Association des agences de publicité du Québec (AAPQ) et des Éditions Infopresse, pour discuter du financement du centre. Négociations qui ont porté fruit et au terme desquelles les deux organismes s'engageaient à appuyer la création du Centre à hauteur de 350 000 $. Le Centre d'études aujourd'hui est rattaché à la Chaire de relations publiques et communications marketing de l'UQAM, qui vient d'ailleurs de changer son nom pour signifier l'importance qu'elle y accorde.

L'évolution des communications marketing exige une plus grande intégration des champs de la communication et des sciences de la gestion. Ainsi le Centre d'études sur les communications marketing est un projet bi-facultaire, impliquant à la fois la Faculté de communications et l'École des sciences de la gestion (ESG UQAM), explique Roy Toffoli. Benoit Cordelier a été recruté par la Faculté des communications, raconte-t-il, pour son double profil en communication et en gestion et son expertise en communication marketing. Il donnera des cours dans le nouveau programme de baccalauréat en communication marketing qui a pris son envol en septembre 2007 et qui a été créé en collaboration avec l'AAPQ et Infopresse, pour répondre aux besoins de l'industrie, note M. Cordelier.

Un centre d'excellence d'envergure internationale

Le Centre d'études sur les communications marketing compte déjà plusieurs projets de recherche au Québec, comme une analyse des campagnes publicitaires québécoises ou une étude sur les communautés virtuelles. D'autres activités sont envisagées à l'étranger. «Notre objectif est de devenir un centre d'excellence sur toute la question de la communication marketing dans tous les pays de l'ALENA. Nous avons des collaborateurs au Mexique qui font partie du réseau de l'UQAM par l'intermédiaire du programme de MBA pour cadres. On veut capitaliser sur ces relations pour développer des recherches en Amérique latine», affirme M. Toffoli. Des liens sont déjà établis avec l'Europe, notamment avec la France.

PARTAGER