Une marraine au grand cœur

Pour la cinquième année, Lucie Chartrand est la marraine du projet La lecture en cadeau à l'UQAM.

24 Novembre 2008 à 0H00

Série Dans les coulisses de l'UQAM
Des employés de l'UQAM, ceux qui, dans les coulisses, assurent le bon fonctionnement de l'Université, parlent de leur rôle au sein de notre institution.

Lucie ChartrandPhoto: Nathalie St-Pierre

Cette année encore, Lucie Chartrand convie la communauté uqamienne à appuyer le projet La lecture en cadeau de la Fondation pour l'alphabétisation. Avec le soutien du Comité exécutif du SEUQAM et d'une équipe de bénévoles, la collecte de livres auprès des employés de l'UQAM connaît un succès croissant. L'an dernier, 430 livres neufs et 610 $ destinés à l'achat d'ouvrages jeunesse ont été recueillis. Toute une progression depuis la maigre récolte de dix livres de 2004! «L'idée, c'est d'offrir un livre neuf à un enfant défavorisé afin de le sensibiliser à la joie de la lecture, explique Lucie Chartrand avec enthousiasme. La lecture en cadeau permet de prévenir l'analphabétisme et le décrochage scolaire. Ce projet tente aussi d'atteindre les parents faibles lecteurs qui rencontrent souvent des difficultés de lecture». En mai 2007, 25 293 livres ont été remis à autant d'enfants dans 419 établissements scolaires. Depuis les 10 ans d'existence du projet, ce sont près de 138 000 livres qui ont été distribués.

Un livre, le plus beau des cadeaux

Passionnée par la lecture depuis l'enfance, Lucie Chartrand cherchait une façon de concilier son amour des livres avec son besoin de s'engager socialement. «Je pense que c'est important de partager. Il y a tellement de misère en Afrique et ailleurs dans le monde, mais aussi ici, pas très loin de nous. Le Québec est une société riche, démocratique qui valorise l'éducation. La scolarité y est gratuite, du moins les premières années. Il n'empêche qu'il y a encore plusieurs personnes qui ne savent pas lire et ça les limite beaucoup».

Lucie Chartrand a deux filleuls : un garçon et une fille. Pour Noël et aux anniversaires, elle leur offre des livres, car ce sont pour elle les plus beaux cadeaux qui soient. Elle avoue même les lire avant de les donner, car elle adore la littérature jeunesse. Lucie Chartrand est marraine symbolique de plusieurs autres enfants à qui elle a envoyé des livres dans le cadre de la campagne de l'an dernier de La lecture en cadeau. «C'est très important de choisir un livre neuf, car le concept, c'est vraiment d'offrir un cadeau, parce que ces enfants reçoivent plusieurs choses de seconde main...»

Les personnes intéressées à participer à la campagne, poursuit Lucie Chartrand, peuvent se procurer le sac La lecture en cadeau auprès d'un des bénévoles (voir plus bas). Ce dernier comprend le nécessaire pour écrire une petite dédicace à l'enfant et pour recevoir de ses nouvelles en lui adressant une carte postale. Le sac doit être déposé dans la boîte prévue à cet effet.

Lucie Chartrand a toujours eu la passion des mots et de l'écriture. Elle a remporté le concours de vulgarisation scientifique de l'ACFAS, alors qu'elle était étudiante à la maîtrise en nutrition à l'Université de Montréal. Ce prix a été un encouragement important, dit-elle. Devenue communicatrice scientifique, elle a travaillé pour plusieurs magazines et revues, avant de se joindre au Service des communications de l'UQAM à la fin de 1999, pour participer à la rédaction de diverses publications : rapport annuel, brochures promotionnelles, discours, etc.

À la Faculté des arts, où elle est agente de recherche et de planification depuis 2006, ses fonctions sont multiples. Elle s'occupe entre autres des programmes (modifications, évaluation périodique et création). Responsable des communications, elle produit le bulletin électronique de la Faculté (www.bulletin-arts.uqam.ca). «C'est une belle vitrine, à laquelle tout le monde peut s'abonner gratuitement, dit-elle. Notre objectif est de faire circuler l'information au sein de la Faculté des arts, mais également auprès de nos diplômés et de tous les gens qui s'intéressent au domaine des arts».

La veille de l'entrevue, Lucie Chartrand présentait La lecture en cadeau aux membres de la Commission des études, dont elle est elle-même commissaire, représentant les employés, depuis un an. «Si nous réussissons à donner le goût de la lecture aux enfants, ils feront peut-être un jour partie de notre clientèle...», a-t-elle lancé à l'assistance.

Les personnes intéressées à participer à la Lecture en cadeau, peuvent remettre un livre neuf ou un don en argent à l'une des personnes suivantes : Pascale Beauchemin (D-1500), Hélène Bédard (N-2230), Sylvie Boulet (J-1415), Lucie Chartrand (J-4057), Josée Corriveau (A-R730), Louise Dumont (A-1655), Christine Hamel ou Lynda Gadoury (Bibliothèque centrale), Jacinthe Lalonde (R-5612), Gisèle Legault (PK-5220), Viviane Parr (DE-2230), Élizabeth Reid (J-4075) ou Caroline Apollon à la Fondation de l'UQAM (B-1440).

Elles peuvent également déposer leur contribution au Kiosque de renseignements (J-M320) ou au SEUQAM (A-2300).

La collecte se poursuit jusqu'au 12 décembre, mais les livres seront remis aux enfants en mai 2009.

On peut consulter le bulletin de la Faculté des arts du 18 novembre (www.bulletin-arts.uqam.ca/archives/2008.11.18/), pour obtenir les critères de sélection des livres acceptés dans le cadre de La lecture en cadeau et une liste de titres de livres écrits ou illustrés par des Uqamiens.

CATÉGORIES
PARTAGER