Plusieurs diplômés de l'UQAM parmi les lauréats du prix Judith-Jasmin

17 Novembre 2009 à 18H58

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) a attribué le prix Judith-Jasmin récompensant  les meilleures œuvres journalistiques de l'année au Québec, lors de son congrès annuel qui avait lieu le week-end dernier, à Sherbrooke. Plusieurs diplômés de l'UQAM figurent parmi les lauréats.

Le journaliste Frédéric Zalac (B.A. science politique, 1994) et le réalisateur Alex Shprintsen ont obtenu le Grand Prix Judith-Jasmin 2009, pour leur reportage intitulé «Taser : essai-choc», pour l'émission Enquête de Radio-Canada.

Esther Normand (B.A. communication, 1988) et Claudine Blais (Certificat en animation culturelle, 1983, B.A. communication, 1987) remportent le Prix Judith-Jasmin «Journalisme de service» pour leur reportage intitulé «Enviromonde», présenté à l'émission La Facture de Radio-Canada.

Normand Grondin (B.A. communication, 1985) et Emmanuel Marchand obtiennent le Prix Judith-Jasmin «Nouvelles-médias nationaux», pour leur reportage «Cancer du sein : des tests erronés au Québec aussi», diffusé à Radio-Canada.

Katia Gagnon (B.A. communication, 1993) remporte le Prix Judith-Jasmin «Grand reportage» pour «Grandir à Montréal-Nord», qu'elle a co-écrit avec Caroline Touzin (B.A. communication (journalisme), 2006) et qui a été publié dans La Presse.

Maxime Bergeron (B.A. communication (journalisme), 2007), remporte le Prix Judith-Jasmin «Portrait ou entrevue» pour son portrait «Qui est Michael Sabia», publié dans La Presse.

Le prix Judith-Jasmin est décerné par la FPJQ en partenariat avec la Fondation Reader's Digest du Canada.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE