Subvention de 685 000 $ à des chercheurs de l'UQAM

27 Mai 2009 à 13H22

Bassin versant de la rivière Bécancour

L'UQAM recevra une subvention de 685 000 $ du ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP) pour la réalisation du Projet des eaux souterraines du bassin versant de la rivière Bécancour et de la MRC de Bécancour. Plusieurs chercheurs de l'UQAM sont impliqués dans ce projet : Marie Larocque, coordonnatrice du projet à l'UQAM, Michel Lamothe, responsable du volet «géologie», ainsi que Martin Roy et Alain Tremblay, qui enseignent tous au Département des sciences de la Terre et de l'atmosphère. La professeure Michelle Garneau, du Département de géographie, et plusieurs étudiants de 1er et 2e cycles participeront également au projet.

Le projet vise le bassin versant de la rivière Bécancour ainsi que sept bassins versants contigus, soit ceux des rivières Marguerite, Godefroy, Gentilly, de la Ferme, du Moulin, aux Glaises, des Orignaux et de la Petite rivière du Chêne, représentant une superficie totale de près de 3 000 km carrés. Les connaissances acquises permettront à la région d'assurer la pérennité et la protection des ressources en eau souterraine. La réalisation du projet est rendue possible grâce à la participation financière de partenaires régionaux tels que la Conférence régionale des élus du Centre-du-Québec et ses municipalités régionales de comté constituantes. L'UQAM participe également au financement du projet.

Rappelons que deux centres de recherche du Département des sciences de la Terre et de l'atmosphère de l'UQAM possèdent une grande expertise en matière de ressources hydriques. Il s'agit du Centre de recherche en géochimie et en géodynamique (GEOTOP) et du Centre pour l'étude et la simulation du climat à l'échelle régionale (ESCER). Ces derniers possèdent une réputation internationale et regroupent plus d'une quarantaine de chercheurs s'intéressant à l'hydrologie ainsi qu'à la géologie, à la géochimie isotopique, au climat et aux impacts des changements climatiques.

***

Communiqué de presse

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE