Une fonctionnaire à l'écoute

19 Octobre 2009 à 0H00

«Après 28 ans de carrière dans la fonction publique fédérale, j'avais envie d'apprendre et de me ressourcer», dit la directrice générale des ressources humaines à l'Agence spatiale canadienne. Dominique Brault est la nouvelle fonctionnaire fédérale en résidence à l'UQAM. Détachée de ses fonctions dans le cadre d'un programme de l'École de la fonction publique du Canada, elle logera à la Faculté de science politique et de droit au cours des deux prochaines années.

«Je suis ici pour informer les étudiants de l'UQAM sur les perspectives d'emploi au sein de la fonction publique, explique Dominique Brault. Le gouvernement fédéral accorde en effet beaucoup d'importance au renouvellement de ses effectifs. C'est pourquoi il a créé un programme de recrutement qui vise l'embauche de 4 000 diplômés universitaires d'ici un an.»

L'École de la fonction publique du Canada a créé en 2002 un programme qui offre aux fonctionnaires la possibilité de nouer des liens avec les universités canadiennes, où ils s'acquittent de tâches reliées à l'enseignement et à la recherche dans le domaine de l'administration publique. En retour, le programme permet au gouvernement fédéral d'avoir une meilleure connaissance des besoins des universités et de leurs activités de recherche. «Au Québec, l'UQAM est la seule université à accueillir un fonctionnaire en résidence», dit Dominique Brault.

Un rôle de mentor

Depuis son arrivée, Dominique Brault a organisé une journée carrière en collaboration avec les Services à la vie étudiante, des agents de stage et les réseaux socioprofessionnels de différentes facultés. Elle a aussi assisté à la présentation de travaux par les finissants du baccalauréat en gestion publique et entend faire des exposés dans le cadre de cours et de séminaires.

«Ma tâche ne consiste pas seulement à mieux faire connaître et apprécier le rôle de la fonction publique fédérale. Je veux également collaborer à des travaux de recherche et de rédaction dans le domaine de la gestion publique et participer aux instances académiques de différentes facultés afin de prendre connaissance des contenus de formation offerts à l'UQAM et d'expliquer les types de compétences que recherche la fonction publique.»

Dominique Brault est disponible pour rencontrer, écouter et conseiller les étudiants qui se questionnent sur leur orientation professionnelle. «Chaque jour, je vais faire mon tour au café étudiant, car je suis curieuse de connaître la façon dont les étudiants perçoivent la fonction publique fédérale, dit-elle. De plus, j'adore côtoyer les jeunes parce qu'ils ont une vision neuve du gouvernement et des grandes questions sociales et politiques. Pour moi, c'est extrêmement rafraîchissant.»

PARTAGER