Deux professeures et une étudiante de l'UQAM impliquées dans une nouvelle trousse d'intervention pour un enseignement efficace de la lecture et de l'écriture

6 Janvier 2010 à 5H00

Brodeur_monique

Monique Brodeur, doyenne de la Faculté des sciences de l'éducation, et Line Laplante, professeure au Département de didactique des langues, figurent parmi les collaborateurs qui ont participé au développement d'une toute nouvelle trousse d'intervention destinée aux enseignants de la maternelle et du primaire. «Pour un enseignement efficace de la lecture et de l'écriture : une trousse d'intervention appuyée par la recherche» a été publiée par le Réseau canadien de recherche sur le langage et l'alphabétisation, l'un des Réseaux des centres d'excellence subventionnés par les IRSC, le CRSH et le CRSNG.

Les deux chercheuses ont non seulement siégé au comité consultatif pancanadien, mais elles ont également été - avec Mélanie Bédard, étudiante en adaptation scolaire - les maîtres d'œuvre de la traduction et de l'adaptation de l'ouvrage en français.

De la théorie à la pratique

Dans le domaine de l'éducation, et particulièrement dans celui de l'apprentissage de la lecture et de l'écriture, la recherche a fait des progrès remarquables au cours de la dernière décennie. Toutefois, ces connaissances issues de la recherche ne franchissent pas nécessairement les murs des institutions universitaires, privant ainsi le milieu de l'éducation de ressources précieuses. Les principaux objectifs de cette trousse sont donc de combler cette lacune et de présenter aux enseignants de la maternelle et du primaire une synthèse de ces connaissances sur l'enseignement de la lecture et de l'écriture.

Concrètement, la trousse indique ce qui doit être enseigné et comment cela doit être fait dès la maternelle, pour assurer la réussite de tous les élèves. Ainsi, le document présente des exemples concrets de la manière d'intégrer aux pratiques pédagogiques les connaissances issues de la recherche. L'enseignant peut donc s'en servir pour enrichir sa formation continue et accroître la rigueur de ses interventions en classe.

«Pour un enseignement efficace de la lecture et de l'écriture : une trousse d'intervention appuyée par la recherche» est divisée en trois sections principales. La première traite de ce que l'enseignant doit savoir à propos des types de recherche qui l'informent sur les caractéristiques de la langue, de même que sur l'enseignement de la lecture et de l'écriture. La deuxième section aborde l'apprentissage de la lecture et de l'écriture et fournit des exemples pratiques d'activités qui peuvent être réalisées en classe pour enseigner ces habiletés. La troisième section expose des modèles et des pratiques d'enseignement efficaces. Cette trousse est disponible gratuitement à l'adresse Internet suivante : http://foundationsforliteracy.ca/pdf/ReadWriteKit_FR09.pdf.

Comme le rappellent les auteurs de la trousse, des pratiques pédagogiques appuyées par la recherche, dans le domaine de l'enseignement de la lecture et de l'écriture, représentent un investissement aux retombées importantes pour la société entière. En effet, d'après une étude de Statistique Canada (2004), une hausse de 1 % du niveau de compétence en lecture et écriture de la population engendre une hausse de 2,5 % de productivité de la main-d'œuvre et de 1,5 % du produit intérieur brut (PIB) par personne.

Au Canada, chaque hausse de 1 % de ce niveau de compétence engendre une augmentation du revenu national de 32 milliards de dollars. Par conséquent, il est crucial pour la société que les élèves bénéficient d'un enseignement de la lecture et de l'écriture prodigué à l'aide d'interventions efficaces. Le rôle que jouent les enseignants à cet égard est de la plus haute importance.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE