Des étudiants de la Faculté de science politique et de droit et de l'ESG UQAM, lauréats de prix et distinctions, sont honorés

20 Mai 2010 à 14H16

reconnaissance_simulation

Les étudiants de la Faculté de science politique et de droit et de l'ESG UQAM, qui se sont distingués lors de différents concours tenus au cours des derniers mois - Simulation des Nations Unies, Concours de plaidoirie Pierre-Basile-Mignault, Concours «48 h du droit de la santé», Concours Gale, Concours Charles-Rousseau -, ont été honorés lors d'un déjeuner de reconnaissance en la présence du recteur, Claude Corbo.

Rappelons d'abord que, lors de la Simulation des Nations Unies qui réunissait 350 délégations, celle de la Faculté de science politique et de droit, seule délégation francophone et en provenance du Canada, a obtenu la plus haute distinction, soit le Outstanding Delegation Award. À noter que l'équipe d'Uqamiens a fait l'objet d'un documentaire qui sera présenté sur TV5 à l'hiver 2011.

reconnaissance_simulation_ESGUne équipe de l'ESG UQAM a également participé à la Simulation des Nations Unies et a remporté le Outstanding Position Paper Award, qui récompense la meilleure présentation écrite.

En février dernier, au concours de plaidoirie interuniversitaire Pierre-Basile-Mignault, l'équipe de la Faculté de science politique et de droit a raflé cinq des huit prix, dont le prestigieux prix de la meilleure équipe, tandis qu'au concours de plaidoirie de la coupe Gale, à Toronto, une autre équipe de la faculté a remporté le prix de la meilleure équipe francophone. Puis, lors de la première édition québécoise du concours de plaidoirie et médiation «Les 48h du droit de la santé», tenu à Sherbrooke, l'équipe représentant la faculté a obtenu la mention «deuxième meilleure plaideuse». Signalons enfin qu'à l'occasion du Concours de plaidoirie en droit international Charles-Rousseau, l'équipe de la faculté a terminé en troisième place et a reçu un prix spécial de la Revue québécoise de droit international.


Voir aussi sur UQAM.TV :

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE