Le GEOTOP UQAM-McGill obtient d'importantes subventions de recherche

27 Avril 2010 à 20H24

Anne_Devernal_9874

Le Centre de recherche interuniversitaire en géochimie et géodynamique (GEOTOP-UQAM-McGill) a reçu d'importantes subventions de recherche en 2010, qui lui assureront une présence significative dans plusieurs programmes et activités de recherche majeurs.

Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) a renouvelé sa subvention d'infrastructure au nom de la professeure Anne de Vernal, du Département des sciences de la Terre et de l'atmosphère, pour la participation du Canada à l'Integrated Ocean Drilling Program (IODP). Ce programme international de recherche scientifique marine vise à retracer l'histoire et la structure de la Terre à partir des sédiments et des roches des fonds océaniques. Les 2 280 000 $ octroyés pour les quatre prochaines années permettront également au Canada d'être membre de l'European Consortium for Ocean Research Drilling (ECORD), qui est l'un des partenaires majeurs de l'IODP. La liaison avec les instances internationales d'ECORD et IODP est assurée par le secrétariat du  Canadian Consortium for Ocean Drilling (CCOD), qui est hébergé depuis mai 2008 au GEOTOP-UQAM.

Le ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation du Québec (MDEIE) a également apporté son soutien financier au GEOTOP en lui accordant deux subventions, l'une pour l'acquisition d'équipements et l'autre pour la participation à un programme collaboratif de recherche sur le climat. Le GEOTOP a ainsi obtenu plus de 2,6 M $ pour actualiser son parc instrumental en géochimie isotopique. Ce montant lui permet d'acquérir de nouveaux instruments : spectromètre de masse à source gazeuse, spectroscope, système de combustion de haute pression). Ceux-ci permettront au GEOTOP d'être plus compétitif et performant et de poursuivre ses activités de recherche dans des domaines variés, comme les ressources minérales, la géochronologie, les dynamiques du climat et de l'océan et l'environnement.

La professeure Anne de Vernal a également reçu une subvention de 776 819 $ sur trois ans pour la participation de l'équipe de paléoclimatologie du GEOTOP au projet Past4Future du 7e programme-cadre européen. Ce projet, qui regroupe une vingtaine d'institutions européennes, chinoises et canadiennes, a pour but l'étude du climat et de l'environnement de périodes interglaciaires passées au cours desquelles les conditions étaient plus chaudes que de nos jours. Ces études permettront de tester des hypothèses sur la dynamique climatique et de valider les modèles de simulation du climat et de la cryosphère développés à des fins prédictives des effets du réchauffement climatique actuel.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE