Lancement du projet Interordres – Intégrer les nouvelles populations en situation de handicap : Mission possible!

11 Février 2010 à 15H27

L'UQAM, l'Université de Montréal, le Cégep du Vieux-Montréal et le Collège Montmorency ont lancé aujourd'hui le projet Interordres - Intégrer les nouvelles populations en situation de handicap : Mission possible ! financé par le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport grâce à l'octroi d'une subvention annuelle de 250 000 $ par année sur une période de trois ans.

Le projet Interordres

Ce projet novateur propose l'élaboration d'un modèle en trois volets visant l'intégration réussie du cégep à l'université de populations d'étudiants en situation de handicap, dites «émergentes». Ces populations sont composées d'étudiants ayant des troubles d'apprentissage (TA), des troubles de déficit d'attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H), des troubles envahissants du développement (TED) et des troubles graves de santé mentale (TGSM).

Pour ces étudiants, la transition entre le cégep et l'université représente un véritable défi. Jusqu'à maintenant il existe peu de modèles structurants pour les aider à relever ce défi. Le projet Interordres a trois objectifs :

  • faciliter la transition interordres - du cegep à l'université - pour les clientèles dites émergentes;
  • identifier, harmoniser et consolider les meilleures pratiques en appui à leurs études;
  • développer le soutien pédagogique à l'intention des enseignants qui les intègrent dans leurs classes.

Concrètement, ce projet renforcera les mesures d'accommodement et d'accompagnement des quatre établissements participants et permettra d'assurer dans le milieu universitaire la continuité des services offerts au collégial et d'offrir du soutien pédagogique aux enseignants tant du cégep que de l'université. Mentionnons enfin que l'Université de Montréal agira comme gestionnaire du projet.

On peut visionner une capsule vidéo illustrant le projet Interordres à l'adresse suivante : http://tv.uqam.ca/?v=52668

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE