Un amour fidèle et sans condition

6 Avril 2010 à 0H00

«J'éprouve un grand amour pour l'UQAM, un amour fidèle et sans condition, confie Jean-Marc Eustache, président et chef de la direction de Transat A.T., l'un des plus importants voyagistes au monde. L'UQAM, c'est MON université, une université près du peuple, branchée et humaine à la fois.»

Bien qu'il ait terminé ses études il y a plus de 35 ans, le lauréat du Prix Reconnaissance UQAM 2010 de l'École des sciences de la gestion s'implique plus que jamais auprès de son alma mater. Depuis 2006, il assume la présidence du Conseil d'administration de la Fondation de l'UQAM. Il soutient également la Chaire de tourisme Transat de l'École des sciences de la gestion. «J'essaie de contribuer autant que je peux, et j'aimerais m'impliquer encore davantage dans le développement de l'UQAM», souligne-t-il.

En janvier dernier, ce diplômé du baccalauréat spécialisé en économique a fait un don de un million de dollars à la Fondation de l'UQAM, le plus important don individuel d'un diplômé dans l'histoire de l'Université. La moitié de ce don permettra d'offrir quatre bourses annuelles de 10 000 $ aux étudiants de doctorat et quatre bourses de 2 500 $ aux étudiants de maîtrise de la Faculté des arts, de l'ESG UQAM, de la Faculté des sciences de l'éducation et de l'Institut de recherches et d'études féministes (IREF). L'autre moitié de sa contribution correspond à un don planifié de 500 000 $ par assurance-vie.

Chez lui à l'UQAM

Né en Algérie en 1948, Jean-Marc Eustache vit au Québec depuis l'âge de neuf ans. À la fin des années 1960, il amorce des études en sciences économiques à l'Université de Montréal. S'y sentant à l'étroit, il décide de s'inscrire à l'UQAM en 1970, où il se sent tout de suite chez lui. «Cette université jeune et dynamique était davantage adaptée à ma personnalité, confie-t-il. Puisque je travaillais et étudiais en même temps, l'UQAM me permettait de mieux concilier mes occupations.»

Fait surprenant, cet étudiant sérieux, impliqué à la Commission des études, organise deux grèves au début des années 1970 pour tenter d'instaurer la gratuité scolaire. Il ne réussit toutefois pas à susciter l'adhésion du premier recteur de l'UQAM, Léo Dorais, son adversaire à la table des négociations!

Une vision avant-gardiste

Jean-Marc Eustache fait ses premières armes dans l'industrie du tourisme jeunesse au sein de Tourbec en 1977, puis avec Trafic Voyages, qu'il fonde en 1982. Associant une vision d'affaires avant-gardiste à ses talents de leader, il devient en 1987 le principal artisan de la création de Transat A.T. inc., chef de file de l'industrie du tourisme au Canada.

Cette entreprise d'envergure internationale, spécialiste du voyage vacances, fait travailler quelque 6 500 personnes, dont 5 000 au Canada, et a généré l'an dernier des revenus de plus de 3,5 milliards de dollars. Offrant plus de 60 pays de destination, le Groupe Transat possède sa propre compagnie aérienne, fournit des services à destination, est active dans l'hôtellerie et exploite un vaste réseau de distribution.

En plus de s'investir à l'UQAM et au sein de son entreprise, Jean-Marc Eustache trouve le temps de siéger au conseil d'administration de la Commission canadienne du tourisme, de Quebecor inc., du Conference Board du Canada, du Cercle des présidents du Québec et du théâtre expérimental Espace Go.

Un grand honneur

Intronisé au Temple canadien de la renommée du tourisme en 2008, Jean-Marc Eustache a remporté plusieurs prix prestigieux, dont le Trophée Grand Ulysse 2006 de Tourisme Montréal, le Grand Prix de l'entrepreneur de l'année d'Ernst & Young pour le Québec, en 2005 et le Prix Performance du Réseau ESG UQAM, en 2000. Il a également été nommé PDG de l'année par le quotidien La Presse en 2004.

Jean-Marc Eustache recevra son Prix Reconnaissance lors de la soirée de clôture des festivités entourant les 40 ans de l'UQAM, le 26 avril prochain. Pour lui, ce prix est la consécration de son histoire d'amour avec l'Université. «C'est un grand honneur d'être récompensé par mon alma mater, confie-t-il. Le Prix Reconnaissance reconnaît mon engagement envers l'UQAM et m'encourage à continuer.»

***

Pour connaître les autres lauréats des Prix Reconnaissance : www.prixreconnaissance.uqam.ca

PARTAGER