Des chercheurs de la Faculté des sciences de l'éducation adapteront le logiciel d'apprentissage ABRACADABRA

1 Avril 2011 à 15H15

logo_Abracadabra_miniUne équipe de chercheurs de la Faculté des sciences de l'éducation procédera à l'adaptation en français du logiciel d'apprentissage ABRACADABRA. Disponible en anglais depuis mars 2009 et offert gratuitement aux écoles et à la population, le logiciel est une ressource interactive en ligne, appuyée par la recherche et conçue pour favoriser le développement des habiletés en alphabétisation, en élocution, en lecture, en écriture et en compréhension. Destiné aux élèves du préscolaire et du premier cycle du primaire, il s'avère particulièrement utile aux enfants à risque d'éprouver des difficultés ou des troubles d'apprentissage de la lecture. L'objectif du projet est d'adapter le logiciel ABRACADABRA pour qu'il réponde adéquatement aux besoins du milieu éducatif de langue française.

L'équipe de chercheurs de l'UQAM, sous la responsabilité de Monique Brodeur, doyenne de la Faculté des sciences de l'éducation de l'UQAM, et de Phil Abrami, directeur du Centre d'études sur l'apprentissage et la performance de l'Université Concordia, est composée des professeurs Line Laplante, Andréanne Gagné, Catherine Turcotte, Nathalie Chapleau et Julien Mercier.

Le projet est rendu possible grâce à un investissement gouvernemental totalisant 450 000 $, soit 300 000 $ du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport et 150 000 $ du ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation. Les commissions scolaires de la Rivière-du-Nord, de Montréal et Marie-Victorin, ainsi que la Fondation Concordia complètent le financement du projet, pour un montant total de 710 000 $ réparti sur deux ans, soit la durée nécessaire pour réaliser les divers travaux prévus. L'annonce a été faite par la ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Line Beauchamp, lors du congrès annuel de l'Association québécoise des troubles d'apprentissage (AQETA), qui a eu lieu du 23 au 25 mars derniers.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE