Défi efficacité énergétique

Des gestes simples pour sauver la planète sont proposés aux usagers de l'UQAM dans le cadre du nouveau Défi efficacité énergétique.

21 Mars 2011 à 0H00

Le Centre sportif, de concert avec l'équipe du Développement durable du Service de la prévention et de la sécurité, le Service des immeubles et de l'équipement et l'Association québécoise pour la maîtrise de l'énergie, lance, ce mois-ci, le Défi efficacité énergétique. Cette nouvelle campagne vise à réduire la consommation d'énergie des usagers de l'UQAM.

«Nous proposons aux employés, aux étudiants et aux professeurs d'éteindre les ordinateurs (écrans compris), les lumières, les photocopieuses et les imprimantes et de débrancher les chargeurs d'appareils électroniques (de cellulaire, d'iPod, de piles...), lorsqu'ils quittent leurs bureaux à la fin de la journée», explique Andrée Dionne, animatrice au Centre sportif. «Il ne faut pas oublier que même en mode veille, les appareils consomment de l'énergie», rappelle Guylaine Ducharme, commis aux services à la vie étudiante au Centre sportif.

«Ce sont des gestes simples et routiniers qui ont des impacts réels sur l'environnement et qui permettent à l'UQAM de réaliser des économies d'énergie», dit Patrick Dionne, directeur de la gestion de l'énergie au Service des immeubles et de l'équipement. À titre d'exemple, 2 000 ordinateurs éteints les soirs et les fins de semaine permettraient d'économiser près de deux millions de kWh, soit l'équivalent de la consommation d'électricité du Centre sportif pour une année complète. Andrée Dionne suggère aussi d'éteindre les lumières lorsque l'on s'absente du bureau pendant plus d'une heure.

Le Défi efficacité énergétique s'inscrit dans le cadre du programme 8défis.com du Centre sportif, qui vise à faire la promotion de saines habitudes de vie (activité physique, saine alimentation, consommation modérée d'alcool, environnement sans fumée et sans drogue, pratiques sexuelles protégées, équilibre psychologique et respect de l'environnement), auprès de la population universitaire. Des «écoambassadeurs» - une initiative de l'équipe du Développement durable -, des promoteurs de saines pratiques écologiques, recrutés parmi les employés et desservant leurs services respectifs, seront mandatés pour encourager leurs collègues à participer au Défi.

Deux concours

Pour encourager la participation de la population uqamienne, deux concours sont organisés. Le premier s'adresse aux employés des facultés et des services. Le plus grand nombre de participants qui relèveront le défi par facultés/services déterminera l'équipe gagnante. Pour participer, il suffit de s'inscrire sur le site du Défi efficacité énergétique.

Le deuxième concours met nos méninges à contribution. «Il s'agit de proposer des solutions pour améliorer l'efficacité énergétique de l'Université. Un exemple serait d'offrir des cours du soir dans un seul et même pavillon, plutôt que dans des pavillons dispersés», illustre Andrée Dionne. Un jury analysera les projets pour déterminer deux gagnants, qui se mériteront des prix de 300 $ et de 500 $, en plus de voir leurs propositions réalisées par l'UQAM. Les participants courront la chance de remporter des prix en argent et des passes pour utiliser le réseau de vélos en libre-service BIXI.

Deux conférences auront lieu les mardis midis du 5 et du 12 avril, au local DS-R510, et porteront respectivement sur l'efficacité énergétique et sur les nouvelles technologies au service de l'efficacité énergétique.

Le défi se termine le 17 avril prochain.

PARTAGER