Deux étudiantes de la Faculté de science politique et de droit remportent une Médaille du Lieutenant-gouverneur

10 Mai 2011 à 17H13

Ginette Lamoureux, Caroline Leprince, Marie-Douce Fugère et Pierre DuchesneCaroline Leprince, finissante à la maîtrise en science politique, profil relations internationales, a obtenu une médaille du Lieutenant-gouverneur pour son parcours académique et son implication sociale. Marie-Douce Fugère, finissante au baccalauréat en droit, a reçu pour sa part une médaille du Lieutenant-gouverneur pour son extraordinaire détermination et pour sa volonté d'être un acteur de changement.

Depuis 2009, Caroline Leprince est coordonnatrice des séminaires d'approfondissement des missions de paix des Nations Unies et des opérations humanitaires à la Chaire Raoul-Dandurand. Elle a, entre autres, participé à un stage de coopération et de développement en Haïti, a effectué un stage de quatre mois au Cambodge dans le cadre du «Projet d'appui Droit des femmes et des filles» de la Ligue cambodgienne pour la promotion et la défense des droits de l'homme (LICADHO), et s'est impliquée auprès de la Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU).

Durant ses études universitaires, Caroline Leprince a obtenu de nombreux prix : la bourse du Forum sécurité et défense du ministère de la Défense nationale, la bourse d'excellence de l'UQAM pour les cycles supérieures (FARE), la bourse d'excellence à la maîtrise de la Faculté de science politique et de droit, le prix Katia Boustany et le titre de personnalité premier cycle pour son implication étudiante. Son mémoire de maîtrise porte sur l'approche pangouvernementale canadienne mise en œuvre en Afghanistan. L'étudiante a également été bénévole au Centre d'écoute de l'UQAM, a fait du tutorat auprès d'étudiants en difficulté et a été monitrice bénévole au Centre sportif.

Atteinte d'une sérieuse déficience visuelle, Marie-Douce Fugère a obtenu son diplôme d'études secondaires avec plusieurs mentions d'excellence, dont la Médaille de l'Assemblée nationale. Cofondatrice d'un comité étudiant de solidarité sociale, elle a été membre de plusieurs groupes de protection de l'environnement. Depuis 2005, elle est membre d'Amnistie internationale, section francophone.

Elle a également siégé au conseil d'administration de l'Association des étudiants handicapés de l'UQAM (2009-2010). Depuis 2006, elle est membre du Comité institutionnel pour l'intégration des étudiant(e)s en situation de handicap de l'UQAM, et, depuis 2010, membre du comité des usagers de l'Institut Nazareth & Louis-Braille.

Marie-Douce Fugère entend s'inscrire à l'École du Barreau dès l'automne afin de devenir avocate. Par la suite, elle souhaite poursuivre des études de deuxième cycle en droits humains.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE