La professeure Francine Descarries reçoit le Prix d'excellence en recherche et création, volet carrière, de l'Université du Québec

1 Septembre 2011 à 20H55

Chantal Bouvier, René Roy, Francine Descarries, Claude Corbo.Francine Descarries, professeure au Département de sociologie, a reçu, le 31 août dernier, le Prix d'excellence en recherche et création, volet carrière, de l'Université du Québec (UQ). Ce prix souligne annuellement la contribution en recherche et création d'un professeur rattaché à l'un des neuf établissements du réseau de l'Université du Québec.

Francine Descarries, professeure au Département de sociologie, a reçu, le 31 août dernier, le Prix d'excellence en recherche et création, volet carrière, de l'Université du Québec (UQ). Ce prix souligne annuellement la contribution en recherche et création d'un professeur rattaché à l'un des neuf établissements du réseau de l'Université du Québec.

Professeure à l'UQAM depuis 1986, Francine Descarries est membre fondatrice de l'Institut de recherches et d'études féministes (IREF), dont elle a coordonné le volet scientifique, de 2007 à 2011. Spécialiste de l'histoire du mouvement des femmes, du discours féministe contemporain et des rapports maternité-famille-travail, la chercheuse s'est intéressée plus récemment à la représentation des femmes dans l'espace public, au rôle et à la place des femmes dans divers secteurs professionnels, ainsi qu'aux impacts de la mondialisation sur leurs conditions de vie.

En plus d'avoir publié 18 livres et ouvrages collectifs à titre d'auteure-éditrice, Francine Descarries a présenté une centaine de communications scientifiques au Québec et sur la scène internationale et a participé à l'organisation d'une cinquantaine d'événements visant à diffuser la recherche.

Trois autres uqamiens ont aussi été honorés par l'Université du Québec. René Roy, professeur au Département de chimie, a été nommé membre du Cercle d'excellence de l'UQ, Chantal Bouvier, vice-rectrice aux Affaires publiques et aux relations gouvernementales et internationales, a obtenu la médaille de l'Assemblée des gouverneurs, qui récompense l'apport de personnes ayant siégé à cette instance supérieure de l'Université du Québec, et la diplômée Julie Martineau, directrice du Service des communications et des affaires publiques de l'INRS, a reçu le Prix d'excellence en gestion 2011, volet réalisation. Julie Martineau et son équipe ont été récompensées pour le projet de refonte du site Web de l'INRS et le déploiement d'une stratégie Web globale selon une approche Web 2.0. Ce projet d'envergure, qui s'est échelonné sur 18 mois, a permis d'accroître la visibilité de l'INRS. Rappelons que la jeune femme a également travaillé comme responsable des communications à la Faculté des sciences de l'UQAM.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE