Quatre étudiants obtiennent des prix de l'Institut de recherche en économie contemporaine

31 Mai 2011 à 19H00

Alice Friser et André VéronneauLes étudiants Abel Brodeur, Lovasoa Ramboarisata, Alice Friser et Caroline Simard ont obtenu des prix et des mentions d'honneur pour leur thèse de doctorat et leur mémoire de maîtrise, lors de la remise des Prix de l'Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC), le 26 mai dernier. L'IRÉC offre annuellement 25 000 $ en prix pour récompenser les auteurs des meilleurs travaux inscrits à son répertoire électronique de publications. Ces prix sont attribués pour la meilleure thèse de doctorat et pour le meilleur mémoire de maîtrise. Deux mentions pour travaux remarquables sont également attribuées dans chaque catégorie.

Abel Brodeur a gagné le prix de 5 000 $ pour le meilleur mémoire de maîtrise. Intitulé «État, économie et population. De Malthus à Keynes et Myral», son mémoire a été réalisé sous la direction du professeur Gilles Dostaler, du Département des sciences économiques, décédé en février dernier. «Dans un contexte où les enjeux démographiques du vieilissement et de l'immigration, en particulier, prennent une place grandissante dans les débats sur les finances publiques, ce travail montre qu'il est opportun de réfléchir aux fondements théoriques et aux hypothèses démographiques sur lesquelles reposent les analyses économiques», a déclaré Robert, Laplante, directeur général de l'IRÉC. 

Lovasoa Ramboarisata a reçu une mention d'honneur (3 000 $) pour sa thèse de doctorat en administration intitulée «Analyse institutionnelle de la stratégie de responsabilité sociale d'entreprise (RSE) des institutions financières coopératives». L'auteure a opté pour une démarche qui lui permet de concilier à la fois la dynamique des acteurs et les effets de système qui pèsent sur les organisations et les institutions. «La gouvernance démocratique et les valeurs coopératives, dit-elle, font une certaine différence et ouvrent un espace d'innovation». La thèse a été dirigée par la professeure Andrée De Serres, du Département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale.

Coordonnatrice à la Chaire de responsabilité sociale et de développement durable de l’ESG UQAM, Alice Friser a reçu une mention d'honneur (2 000 $) pour son mémoire de maîtrise en sciences de l’environnement intitulé «Du discours militant à la réalité de marché : la réponse du commerce équitable à la crise du coton en Inde». Situant cette production dans son contexte global et mesurant bien les effets d'une surproduction mondiale qui a plongé l'Inde dans une situation dramatique, l'auteure dresse un portrait des enjeux en suivant le parcours d'une organisation de producteurs. «Les résultats, constate-t-elle, montrent que le commerce équitable atténue les effets de la crise du coton, mais il ne permet pas, dans le cadre actuel des pratiques agricoles et des réalités commerciales, de s'affranchir des modèles dominants». Ce mémoire a été réalisé sous la direction de Corinne Gendron, professeure au Département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale et titulaire de la Chaire de responsabilité sociale et de développement durable.

Caroline Simard a aussi reçu une mention pour son mémoire «Coûts et bénéfices, privés et sociaux, des bandes riveraines boisées en milieu agricole». Partant de la situation du bassin versant de la Baie Missisquoi, l'auteure a travaillé avec trois modèles d'aménagement agroforestier dont elle évalue et compare les avantages et les coûts. La chercheuse a réalisé sa recherche sous la direction du professeur Pierre Lasserre, du Département des sciences économiques.

L'Institut de recherche en économie contemporaine est un organisme indépendant, sans but lucratif, voué à la recherche et à la promotion des compétences dans le domaine économique.
PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE