Une contribution du professeur René Roy mise en valeur par la campagne Montréal Première de la Chambre de commerce du Montréal Métropolitain

23 Mars 2011 à 15H33

René RoyLa contribution du professeur René Roy, du Département de chimie, à la création du premier vaccin synthétique contre la bactérie Haemophilus influenzae de type B causant la méningite et la pneumonie, sera mise en valeur par la seconde campagne Montréal Première que vient de lancer la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et ses cinq commanditaires piliers, Astral Media, Bell Canada, Hydro-Québec, le Mouvement Desjardins et Rio Tinto Alcan.

«Par cette initiative, nous saluons les entreprises montréalaises dont l'esprit d'innovation permet à notre métropole de rayonner sur l'ensemble du globe. Les innovations que l'on retrouve sur le site Montréal prem1ère et l'engouement suscité par la première phase de la campagne démontrent à quel point Montréal est une métropole de créateurs et combien les entreprises de chez nous la dynamisent et la font vibrer», a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. 

Les premières mondiales dont la promotion sera faite sur l'ensemble du territoire montréalais au cours des prochaines semaines, grâce à une campagne d'affichage sur des panneaux en bordure de route et sur des écrans à l'aéroport Montréal-Trudeau, à une capsule radio diffusée sur le réseau Astral et à une présence sur les médias sociaux, sont les suivantes :

Première métropole où l'on conçoit un vaccin synthétique;

Première métropole où l'on assemble des maisons en acier sans clous ni découpe; Première métropole où l'on décontamine avec du lait de soya;

Première métropole où l'on crée un télescope interactif;

Première métropole où l'on crée un nez électronique qui gère les odeurs. 

Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en chimie thérapeutique et chercheur de réputation internationale, René Roy est un spécialiste de la chimie médicinale. Auteur de plus de 240 publications, il a contribué à la création et à la commercialisation de deux vaccins contre la méningite, dont le vaccin synthétique contre la bactérie Haemophilus influenzae de type B, élaboré en collaboration avec le chercheur cubain Vicente Guillermo Verez Bencomo. René Roy a également à son actif un prototype de vaccin contre le cancer du sein. Il est le fondateur de PharmaQAM, un centre de recherche institutionnel axé sur la découverte de nouveaux médicaments.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE