Le Centre de design illuminé

25 Octobre 2012 à 16H00

Le Centre de design sera de nouveau illuminé par des projections pendant la saison froide. Ces projections s’inscrivent dans le cadre de l'événement Campus ouvert, la nouvelle programmation automne/hiver qui regroupe les activités culturelles extérieures sur le campus de l'UQAM et les projections interactives sur les façades des pavillons Président-Kennedy et de Design, ainsi que sur le clocher de l'ancienne église Saint-Jacques.

Parmi les œuvres projetées, mentionnons le projet Au hasard du questionnement qui sera présenté jusqu’au 5 décembre prochain. Réalisée par Jean-Philippe Fauteux, chargé de cours à l’École de design, Daniel Faubert, réalisateur de films d'animation, et Francis Théberge, diplômé de l’École de design, l'œuvre s'inspire des travaux d’architectes qui se sont intéressés autant au bâtiment et à la ville qu’à l’urbanisme. Composé de sept tableaux, Au hasard du questionnement porte sur l’aléatoire comme méthode de conception visuelle. Perturbé par les hasards de l’environnement urbain, le questionnement porte finalement sur la valeur esthétique des échangeurs routiers.

Du 6 décembre au 2 mars prochain, la projection Le jour des 8 soleils ornera la façade du Centre de design, et celles de sept autres bâtiments du centre-ville, dont le clocher de l’UQAM. Réalisée par le diplômé Pascal Grandmaison, en collaboration avec Antoine Bédard (aussi diplômé), Marie-Claire Blais, Serge Murphy, Simon Guilbault et Pierre Lapointe, la projection est le projet lauréat 2012 du deuxième volet du concours Luminothérapie. Ce concours, une initiative du Partenariat du Quartier des spectacles, avait pour but de proposer deux expériences hivernales immersives dans le Quartier des spectacles et de favoriser la créativité montréalaise. Le jour des 8 soleils propose pour la première fois un concept multimédia décliné sur plusieurs façades du centre-ville. Sur chaque site de projection, les spectateurs pourront enrichir leur expérience visuelle en écoutant la trame sonore et narrative diffusée sur leur téléphone cellulaire.

Rappelons que le parcours Lumière, créé par le Partenariat du Quartier des spectacles en 2006, permet d’éclairer de manière écologique et responsable les bâtiments de ce quartier, afin de lui donner une identité et d'en révéler l’essence.

PARTAGER