Lecture en cadeau: la campagne de l'UQAM se poursuit jusqu'au 14 décembre

28 Novembre 2012 à 14H45

Jusqu'au 14 décembre prochain, l'UQAM participe pour la neuvième année consécutive à la campagne La lecture en cadeau, qui permet de recueillir des livres neufs pour les enfants défavorisés de moins de 12 ans. Créée en 1999 par la Fondation pour l'alphabétisation, l'initiative a pour but d'initier les enfants aux joies de la lecture et de prévenir l'analphabétisme et le décrochage scolaire. La collecte de l'an dernier à l'UQAM a permis de récolter 846 livres neufs et près de 400 $. «Mon objectif est de recueillir 1 000 volumes neufs», souligne Lucie Chartrand, agente de recherche et de planification à l'École de langues et organisatrice de la campagne à l'UQAM pour une neuvième année. Plus de 3 100 livres neufs ont été remis à la Fondation pour l’alphabétisation depuis les débuts de la campagne.

Pour contribuer à La lecture en cadeau, il suffit d'acheter un livre neuf et de se procurer le sac à l'effigie de la campagne auprès d'un des bénévoles ou dans les bibliothèques participantes (voir la liste plus bas). On leur remet ensuite le sac ou on le dépose dans la boîte prévue à cet effet dans les bibliothèques tout en prenant soin d'écrire un petit mot aux enfants sur la carte qui leur sera remise avec le livre, sans oublier d'inscrire ses coordonnées sur la carte postale de retour et de l'affranchir suffisamment. «Les enfants adorent recevoir un mot d'encouragement», explique celle qui a reçu au fil des années plusieurs cartes postales coloriées ou sur lesquelles on peut lire des mots de remerciement. Il est aussi possible de faire des dons en argent afin d'acheter des livres neufs en communiquant directement avec Lucie Chartrand (poste 6608).

La lecture en cadeau s'allie cette année au programme Naître et grandir de la Fondation Lucie et André Chagnon afin de rappeler l’importance d’offrir des livres aux enfants âgés de 0 à 4 ans. «L’éveil à la lecture amène les enfants à construire leur imaginaire, à apprendre comment agir avec un livre ainsi qu’à découvrir de nouveaux mots et à intégrer les bases de l’écrit», peut-on lire sur le site Web de la Fondation. On peut offrir aux tout-petits des volumes ludiques comme des albums illustrés sur les animaux ou les insectes, des livres plastifiés ou en carton. «Pensez à choisir des volumes qui peuvent tenir dans de petites mains», suggère Lucie Chartrand.

La liste d'attente pour recevoir un livre neuf est longue : quelque 100 000 enfants défavorisés y sont inscrits. Les demandes proviennent de partout : centres communautaires, Centres de la petite enfance, etc. La Fondation pour l'alphabétisation a reçu l'an dernier 30 775 volumes grâce à la campagne. «Mais elle est encore bien loin de son objectif», regrette l'organisatrice. Les livres récoltés durant la campagne seront distribués aux enfants en mai, par l'entremise de centaines d'organismes ciblés par la Fondation pour l'alphabétisation, initiatrice du projet. Comme un seul volume est remis par enfant, on doit éviter les livres en série.

Les personnes intéressées à participer à la Lecture en cadeau peuvent remettre un livre neuf à l'une des personnes suivantes: Hélène Bédard (N-2230); Maude Béland (A-R823); Claire Bouchard et Denis Kearney du SEUQAM (A-2300); Lucie Chartrand (DS-2379); Josée Corriveau (DE-2270); Louise Dumont (A-1655); Marieline Gagnon (Bibliothèque centrale); Claude Labrecque (J-1784); Gisèle Legault (PK-5220); Denise Perrier et Hélène Harnois (R-4150); Elizabeth Reid (J-4075); Robert Geslin, au kiosque de renseignements (J-M320); Laurence Ferdinand du collège Frontières (DS-3165); Hien-Minh Tsang (DS-5140); André Décarie (R-M686); Stéphanie Audet (B-1105); France Yelle (J-2692) ou encore les déposer aux endroits suivants: Bibliothèque centrale (A-M100, à l'attention de Marieline Gagnon), Bibliothèque des sciences juridiques (A-2100), Bibliothèque des sciences de l'éducation (N-1000) et Bibliothèque des sciences (KI-R145).

PARTAGER