Moody's hausse la cote de l'UQAM

3 Avril 2012 à 13H26

Moody’s hausse la cote de l’Université du Québec à Montréal de Baa1 à A3, avec perspective positive. Selon l’agence de notation, la performance financière de l’UQAM surpasse les attentes et les objectifs définis dans le cadre de son Plan de retour à l’équilibre budgétaire 2009-2016.

Parmi les raisons qui expliquent la décision de Moody’s, mentionnons de meilleurs indicateurs de dette et de financement à court terme, de même qu’un taux d’évolution des effectifs étudiants plus important au regard des objectifs définis dans le Plan de retour à l’équilibre budgétaire. Ainsi, l’agence reconnaît que l’UQAM a «nettement dépassé les objectifs définis dans le cadre de son plan de redressement budgétaire sur 7 ans» et a atténué, de manière constante, sa dépendance envers ses marges de crédit à court terme, et ce, grâce à une hausse de ses recettes qui découlent d’une forte croissance des inscriptions au cours de l'année universitaire 2010-2011.

«Il s’agit là de résultats forts encourageants qui valident la démarche rigoureuse entreprise, tout en laissant présager de belle façon l’atteinte des objectifs que nous nous sommes fixés. La situation financière de l'UQAM a évolué de façon très satisfaisante en 2010-2011. Les résultats financiers de cet exercice, et du précédent, ont respecté les exigences du Plan de retour à l'équilibre budgétaire 2009-2016 et du Plan stratégique 2009-2014, cela grâce à l’appui et à l’engagement de notre communauté universitaire tout entière et de notre Conseil d’administration», a déclaré Claude Corbo, recteur de l'UQAM.

PARTAGER