L'UQAM à Lyon

Professeurs et chercheurs ont participé à la 26e édition des Entretiens Jacques Cartier.

29 Novembre 2013 à 9H43

Photo


Une dizaine de chercheurs de l'UQAM ont participé à la 26e édition des Entretiens Jacques Cartier, qui se déroulaient à Lyon, en France, du 22 au 29 novembre derniers. La délégation québécoise, composée de près de 200 universitaires, politiciens, gens d'affaires et représentants du monde culturel, s'est jointe à plus de 600 conférenciers provenant de 25 pays.

Créés en 1987, les Entretiens Jacques Cartier se déroulent en Rhône-Alpes et proposent chaque année une vingtaine de colloques reflétant les six univers du Centre Jacques Cartier: scientifique, technologique, économique, social, culturel et politique. L'événement aura lieu à Montréal l'an prochain.

Lors de l'édition 2013, Monique Brodeur, doyenne de la Faculté des sciences de l'éducation, était l'une des organisatrices du colloque intitulé «Le déploiement à large échelle des meilleures pratiques pour soutenir la persévérance scolaire: un défi collectif.»

Marie Fraser, professeure au Département d'histoire de l'art, était l'une des responsables du colloque «Le monde est fait d'histoires. Ou comment les artistes contemporains formalisent le récit visuel.» Le professeur Bertrand Gervais, du Département d'études littéraires, ainsi que la doctorante en sémiologie Ariane Savoie ont participé à ce colloque.

Philippe Gachon, professeur associé au Centre pour l'étude et la simulation du climat à l'échelle régionale, et Bernard Motulsky, professeur au Département de communication sociale et publique, faisaient partie des responsables du colloque «Gestion des risques face aux changements climatiques.»

Les professeurs Juan-Luis Klein, du Département de géographie, Sid Ahmed Soussi, du Département de sociologie, et Annie Camus, du Département d'organisation et ressources humaines, figuraient parmi les responsables du colloque intitulé «Les innovations sociales en milieu local: espaces de gouvernance et acteurs locaux à l'épreuve de la globalisation et de la territorialisation.» Les professeurs Mario Bédard et Catherine Trudelle, également du Département de géographie, ainsi que Caroline Patsias, du Département de science politique, ont participé à ce colloque.

René Laprise, professeur au Département des sciences de la Terre et de l'atmosphère, était au nombre des organisateurs du colloque «Mathématiques et changements climatiques.»

Valérie Lehmann, professeure au Département de management et technologie, a participé au colloque intitulé «Les villes intelligentes: infrastructures numériques, innovation ouverte et développement durable des métropoles.»

PARTAGER