Prix Acfas étudiant

La doctorante Valérie Albert est récompensée pour sa recherche en santé et sécurité du travail.

27 Septembre 2013 à 16H08

Photo
La doctorante Valérie Albert.

Étudiante au doctorat interdisciplinaire en santé et société, avec spécialisations en ergonomie et en évaluation de programme, Valérie Albert a remporté le prix Acfas-IRSST-Doctorat 2013 dans le domaine de la santé et de la sécurité du travail. Ce prix, décerné par l'Institut Robert-Sauvé en santé et sécurité du travail et l'Association francophone pour le savoir (Acfas), lui a été remis le 26 septembre dernier, dans le cadre d'une journée consacrée aux enjeux de la relève en recherche, organisée par l'Acfas et les Fonds de recherche du Québec.

Amorcée en septembre 2012 sous la direction des professeures Nicole Vézina (kinanthropologie) et Henriette Bilodeau (organisation et ressources humaines), la recherche de Valérie Albert porte sur l’identification de stratégies permettant aux ergonomes de mobiliser les acteurs du milieu du travail  – travailleurs, gestionnaires, techniciens –, afin d'implanter des moyens de prévention des troubles musculo-squelettiques. Pour relever ce défi, la doctorante peut compter sur une solide base en intervention ergonomique et sur des connaissances en évaluation des interventions en santé.

Les troubles musculo-squelettiques représentent, bon an mal an, entre 30 et 40 % des lésions indemnisées par la Commission de la santé et de la sécurité au travail (CSST). Les ergonomes peuvent jouer un rôle important dans la prévention de ces troubles, de même que les entreprises.  

Bien que le milieu scientifique reconnaisse l’apport des interventions ergonomiques en entreprise, la façon précise de les réaliser, en les adaptant le mieux possible au contexte particulier de chaque entreprise, a été peu étudiée. Il en va de même pour les stratégies adoptées par les ergonomes afin de mobiliser les entreprises et de favoriser des actions menant à des transformations durables.

Membre du Centre de recherche interdisciplinaire sur la biologie, la santé, la société et l’environnement (CINBIOSE) de l’UQAM, Valérie Albert compte sept années d'expérience comme ergothérapeute clinicienne en réadaptation auprès d’adultes atteints de troubles musculo-squelettiques.

 

PARTAGER