La magie oxfordienne

Les collèges rivalisent aussi d’originalité lorsque vient le temps d’instaurer des traditions, rituels et cérémonies à teneur légendaire.

17 Janvier 2013 à 0H00

Léticia Villeneuve fait ses études de 2e cycle à la célèbre université d'Oxford, en Angleterre. Elle est diplômée du baccalauréat en relations internationales et droit international de l’UQAM et boursière de la Fondation Rhodes.

Je suis de retour à Oxford, dans une ville beaucoup plus calme, comparativement à la frénésie de la rentrée d’octobre. La magie du temps des Fêtes a beau s’être dissipée, à Oxford, il reste toujours une bonne dose de fantaisie dans l’air. Histoires, légendes, rumeurs ou anecdotes colportées par des générations d’étudiants: il y a constamment quelque chose pour égayer le quotidien et nous rappeler que l’on étudie dans un endroit pas comme les autres.

Chaque collège a son lot de curiosités, souvent tout droit sorties de l’Angleterre d’une autre époque. À Magdalen, par exemple, les Fellows entrent dans la salle à manger pour rejoindre la high table par une porte dissimulée derrière un grand portrait pivotant reliant le hall à leur salle commune – le genre de truc qui pousse à douter de la créativité de  J.K. Rowling! À Christ Church, collège entouré d’un grand pré, il serait permis à chaque étudiant d’amener sa propre vache et de la laisser dans le pâturage aux frais de l’établissement. À Magdalen encore, c’est plutôt un parc à chevreuils qui borde le collège. On y compte une bête pour chaque Fellow. La rumeur veut qu’au décès d’un Fellow, le même sort soit réservé à une des bêtes du parc et que s’ensuive un banquet au menu en conséquence…

Les collèges rivalisent aussi d’originalité lorsque vient le temps d’instaurer des traditions, rituels et cérémonies à teneur légendaire. Le collège All Souls en est un cas particulier. Seul collège n’acceptant pas d’étudiants, il est composé uniquement de Fellows, universitaires respectés qui y sont admis pour plusieurs années aux termes d’un processus de recrutement très relevé. Faisant fi de leur statut académique, une fois par siècle, tous les Fellows se rassemblent pour la Mallard Ceremony ou, littéralement, «cérémonie du canard». Après un banquet bien arrosé, les Fellows forment une procession autour du collège. Suivant un canard hissé bien haut au bout d’une perche (autrefois un vrai spécimen, maintenant une réplique en bois), ils font le tour du Collège à la lueur de torches enflammées en chantant la Mallard Song, un hymne dédié à un certain canard s’étant échappé des fondations du collège lors de sa construction en 1437. J’ai malheureusement raté la dernière édition, en 2001. Et je doute pouvoir assister à la prochaine, prévue en 2101!

Plusieurs autres événements du genre seraient certainement dignes de mention, mais celui qui remporte la palme, de l’avis de plusieurs, c’est la Time Ceremony du collège Merton. Chaque année, au changement d’heure automnal, les Mertonians se réunissent en pleine nuit dans le jardin du collège, en tenue académique réglementaire. Au moment de reculer les horloges, à trois heures, ils entament une marche d’une heure, à reculons dans le jardin, un verre de porto à la main. On y dit que la marche à reculons, alors que les horloges s’arrêtent pour rattraper l’heure supplémentaire, contribue à la sauvegarde de l’univers en stabilisant le continuum espace-temps. Ce qui a débuté en 1971, un peu par moquerie, est depuis devenu une célébration officielle du collège, enviée par les étudiants des autres collèges à qui il n’est pas permis d’y assister… ce qui permet aux Mertonians de rapporter cette histoire comme ils l’entendent!

L’atmosphère oxfordienne, c’est donc aussi ça : du bouche à oreille, des histoires dont les bases factuelles sont plus souvent qu’autrement déformées, romancées et enrobées de fantaisie, de sorte qu’on ne peut pas toujours distinguer le vrai du faux. Qu’importe, puisque ça anime les conversations, avive les rivalités intercollégiales et met un peu de magie dans de longues semaines d’études! Bonne session d’hiver à tous!

PARTAGER