«L'UQAM doit viser l'excellence, tout en étant socialement responsable», affirme le recteur Robert Proulx

11 Février 2013 à 18H34

À l'occasion du début de son mandat à titre de recteur de l'UQAM, Robert Proulx a prononcé aujourd'hui une allocution dans laquelle il a présenté un certain nombre de perspectives d'avenir devant environ 250 membres de la communauté universitaire réunis au studio-théâtre Alfred-Laliberté.

Soulignant d'abord l'importance qu'il accorde au renforcement des liens entre la direction de l'UQAM et l'ensemble de la communauté universitaire, le recteur a tenu à rappeler les valeurs profondes qui ont permis à l'Université d'innover dès sa création, soit l'accès du plus grand nombre aux études universitaires et l'engagement auprès des groupes et des collectivités jouant un rôle dans le développement social et culturel du Québec. «L'UQAM a toujours visé l'excellence et elle doit continuer de le faire tout en étant socialement responsable», a-t-il déclaré.

Selon Robert Proulx, l'UQAM a joué et joue encore un rôle de premier plan en ouvrant de nouveaux domaines de connaissance, en conjuguant les expertises de chercheurs de différentes disciplines et en développant  des programmes d'études conjoints avec d'autres universités. «Ce sont là, a-t-il dit, les véritables critères de la qualité et de l'excellence».

Le recteur a ensuite rappelé son intention d'accorder la priorité à la vie académique en diversifiant les activités de recherche, sans s'éparpiller, et en développant les études de cycles supérieurs, sans négliger celles de premier cycle, ce qui exige de poursuivre le développement du corps professoral.

Il a également insisté sur l'importance de l'internationalisation, laquelle doit, selon lui, être intégrée aux activités d'enseignement et de recherche. «Le vice-rectorat à la Vie académique travaille à un plan d'action qui permettra de développer ces activités de manière transversale et d'identifier les ressources nécessaires», a-t-il souligné.

Le recteur s'est prononcé par ailleurs contre le développement d'un réseau universitaire à deux vitesses, composé, d'une part, d'universités disposant de moyens accrus pour se lancer dans une guerre d'excellence fondée sur la quête du prestige et, d'autre part, d'universités ayant des moyens plus limités. «Les universités sont complémentaires les unes des autres, a-t-il dit. Les directions universitaires doivent délaisser le discours de la concurrence entre établissements pour adopter celui de la collaboration.»        

Robert Proulx s'est engagé à renouveler le dialogue entre la direction de l'UQAM et les différentes composantes de la communauté universitaire. «Les membres de notre communauté doivent savoir dans quelle direction l'Université se dirige et les différentes instances doivent se rapprocher de la base, c'est-à-dire des départements, des comités de programmes et des unités de recherche. L'UQAM, comme toute université, est un lieu de réflexion et de discussion qui doit assurer l'expression de différentes opinions», a conclu le recteur.

On peut voir ici la vidéo de l'allocution du recteur Robert Proulx.



 

PARTAGER