Mircea Alexandru Mateescu reçoit un prix pour sa contribution à la conception de médicaments anti-inflammatoires

8 Février 2013 à 16H41

Mircea Alexandru Mateescu, professeur au Département de chimie, a remporté, le 6 février dernier, le Premio Venezia, un prix décerné par la Chambre de commerce italienne au Canada, pour l'excellence de ses travaux de recherche et de ses collaborations avec les universités de Rome et de Florence.

Les travaux du professeur visent à trouver de nouvelles manières de traiter les maladies inflammatoires de l'intestin (maladie de Crohn, colite ulcéreuse) dont souffriraient plus de 200 000 Canadiens. L'histamine, pouvant être présente dans plusieurs produits alimentaires, comme certains vins et fromages, est considérée comme un facteur pro-inflammatoire et est mise en cause dans les cas d'allergies alimentaires.

L'équipe du professeur, composée des chercheuses Pompilia Szabo et Carmen Calinescu, a mis au point, entre autres, une formulation pharmaceutique à partir d'une enzyme végétale, ─ l'histaminase ─ qui, administrée par voie orale, aurait des propriétés antihistaminiques. Développée en collaboration avec les professeurs Bruno Mondovi, Rodolfo Federico et Emanuela Masini, des universités de Rome et de Florence, cette enzyme pourrait réduire l’utilisation de médicaments bloqueurs de récepteurs histaminiques (aussi appelés antihistaminiques) afin de traiter les allergies. «Elle pourrait aussi agir comme agent anti-inflammatoire directement sur l'histamine en l'éliminant de l'intestin», précise le professeur Mateescu.

L'équipe de chercheurs, à laquelle collabore également la professeure Tatiana Scorza, du Département des sciences biologiques, croit que l’histaminase comporterait beaucoup moins d'effets secondaires (somnolence, étourdissements, maux de tête) que d'autres types de médicament pour traiter les allergies alimentaires et les maladies de l’intestin enflammé.

PARTAGER