Un don testamentaire pour le Centre Pierre-Péladeau

29 Janvier 2013 à 14H21

En juin 2012, la nonagénaire Charlotte Picard-Veilleux, une amie de l'UQAM a signé un protocole de don testamentaire de 250 000 $ avec la Fondation de l'Université. Selon les volontés de la philanthrope, cet important montant sera affecté à la rénovation d'une salle du Centre Pierre-Péladeau.

Avec cette somme, le Salon orange du Centre, utilisé présentement pour des réunions et des conférences, sera rénové et converti en «salon vert» pour pouvoir accueillir des dignitaires. Ce salon, qui portera le nom de Salon Charlotte et Guy Veilleux, présentera également des petits concerts privés grâce notamment à l'installation et au maintien d'équipements techniques spécialisés et d'un piano. Le Salon pourra aussi accueillir les artistes pendant les intermissions pour un moment de relaxation.

«Par mon don, je souhaite donner un coup de main à une jeune université, a souligné Charlotte Picard-Veilleux. La tradition de philanthropie et de fierté, qui existe chez les diplômés des universités canadiennes-anglaises et américaines, en est à ses débuts chez nous. Il est important que les francophones occupent une meilleure place dans le domaine des affaires et de la culture philanthropique.»

Née à Sainte-Martine en Montérégie, Charlotte Picard-Veilleux a été l'épouse de M. Guy Veilleux, comptable agréé et administrateur d’une compagnie de fabrication d’équipement de transport lourd, décédé en 2005. Très généreux, les Picard-Veilleux ont donné à plusieurs organismes. À 91 ans, Charlotte Picard-Veilleux possède toujours une bonne santé. Elle s'occupe d'elle-même, fait ses courses, assiste à des concerts et visite les musées de Montréal en métro. 

PARTAGER