Oser être soi-même

Un projet d'éducation à la sexualité dirigé par Francine Duquet compte parmi les 18 finalistes du Prix égalité.

6 Février 2014 à 17H01

Photo
 

L'outil d'éducation à la sexualité Oser être soi-même, l'un des trois volets du projet «Outiller les jeunes face à l'hypersexualisation», dirigé par la professeure Francine Duquet, du Département de sexologie, fait partie des 18 finalistes du Prix Égalité 2014. Remis par le gouvernement du Québec, ce prix récompense des projets qui visent à faire progresser l'égalité entre les femmes et les hommes et à agir sur les problèmes de discrimination touchant majoritairement les femmes.

La ministre responsable de la Condition féminine, Agnès Maltais, a dévoilé récemment les noms des projets et invite le public à voter pour le prix Coup de cœur, d'ici le 26 février, à l'adresse suivante : www.prixegalite.gouv.qc.ca. Les équipes lauréates seront connues le mercredi 12 mars 2014.

S'adressant aux jeunes âgés de 12 à 17 ans, le guide didactique Oser être soi-même est inscrit dans la catégorie «Modèles et comportements égalitaires». Il vise trois objectifs : favoriser la réflexion sur ce que représentent l'éveil amoureux et sexuel, la séduction, les relations amoureuses, l'intimité affective et les rapports égalitaires; développer un esprit critique à l'égard de la commercialisation de la sexualité et de ses impacts; aider les jeunes à acquérir des habiletés pour qu'ils affirment davantage leur point de vue et apprennent à négocier leurs activités sexuelles dans le respect de soi et des autres.

De 2010 à 2012, le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) du Canada, dans le cadre de son défunt programme de subventions de sensibilisation du public, avait accordé une subvention totale de plus de 130 000 dollars pour le projet «Outiller les jeunes face à l'hypersexualisation», permettant notamment de réaliser le guide Oser être soi-même et d'autres outils de diffusion.

    

PARTAGER