À la mémoire de Jean Béliveau

Le drapeau du Québec sur le campus est mis en berne pour rendre hommage à l'ancien capitaine du Canadien de Montréal.

4 Décembre 2014 à 13H33

Jean Béliveau lorsqu'il avait été nommé athlète canadien français du mois de mars 1971 par le Club médaille d’or de la Palestre nationale.Photo: Archives UQAM, Fonds de la Palestre nationale, 1971

À la suite du décès de Jean Béliveau, l'UQAM met en berne le drapeau du Québec sur son campus jusqu'au crépuscule le jour des funérailles, le 10 décembre. Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a demandé la mise en berne du drapeau de la tour du Parlement et de ceux qui se trouvent sur tous les édifices publics gouvernementaux et d'autres institutions.

Plusieurs villes du Québec, dont Montréal, Longueuil, Gatineau, Trois-Rivières et Rivière-du-Loup, ont également mis leurs drapeaux en berne pour rendre hommage à cette légende du hockey.

Jean Béliveau était admiré autant pour ses exploits sur la patinoire que pour ses qualités humaines. L'ancien numéro 4 du Canadien a remporté la coupe Stanley à 10 occasions, le deuxième plus haut total de l'histoire après Henri Richard (11). Durant sa carrière de 18 saisons avec le Tricolore, de 1953 à 1971, il a marqué 507 buts et amassé 1219 points en saison régulière.

PARTAGER
COMMENTAIRES 1 COMMENTAIRE

Commentaires

C'eût été plus approprié de le faire en commémoration des événements de Poly, surtout pour une université! Un joueur de hockey, franchement!