Touches et textures

La finissante à la maîtrise Marie-Ève Beaulieu expose en solo à la Galerie Simon Blais.

24 Janvier 2014 à 9H52

Photo
Marie-Ève Beaulieu, Je t'écris une tache, écris-moi une image, 2013, huile, crayon, pastel et encaustique sur papier Somerset. Photo: Guy L'Heureux.

Marie-Ève Beaulieu (B.A. arts visuels et médiatiques, 2007), étudiante à la maîtrise en arts visuels et médiatiques, présente l'exposition solo Peindre & dépeindre à la Galerie Simon Blais. Il s'agit de son projet de fin de maîtrise qui comprend entre autres une installation monumentale composée d'une centaine de peintures sur papier qui explorent un éventail de touches et de textures disposées à la manière d'une mosaïque.

L'univers pictural de Marie-Ève Beaulieu est ancré dans l'idée de processus. La répétition du geste se trouve au cœur de sa peinture et l'action est mise au premier plan. L'artiste bâtit une sorte d'écriture par une abondance d'actions répétées, comme un mot ou un message qu'on laisse derrière soi. En alternant les actions très franches et les jeux d'effacement, elle questionne le rapport entre le dit, le non-dit et l'incommunicabilité.

Lauréate du prix Sylvie et Simon Blais pour la relève en arts visuels (2013), de la bourse d'excellence McAbbie (2005) et de bourses de création de l'Association des étudiants de la maîtrise en arts visuels de l'UQAM (2011 et 2013), Marie-Ève Beaulieu a participé à quelques expositions collectives à la Parisian Laundry, à la Galerie Art Mûr ainsi qu'à l'Atelier Circulaire. L'étudiante a également obtenu une résidence d'artiste en art d'impression à l'Atelier Graff, dans le cadre du projet Insertion. En 2012, elle a participé au projet d'exposition Leipzig-Montréal, qui regroupait une dizaine d'artistes de la Saxe et du Québec.

L'exposition est présentée jusqu'au 22 février prochain.

PARTAGER