Des boursiers prometteurs

Six étudiants de la Faculté de science politique et de droit obtiennent des bourses d'excellence.

8 Janvier 2014 à 10H05

Photo
Dorval Brunelle, directeur de l'Institut d’études internationales de Montréal, Jean-Pierre Beaud, doyen de la Faculté de science politique et de droit, les étudiants Charles-Antoine Millette, Amélie Lafortune-Lachance, Samuel Courtemanche, Sabrina Tremblay-Huet et Mathilde Viau-Tassé, ainsi que Bernard Derome, président de l'Institut d’études internationales de Montréal. Le doctorant Marc-André Anzueto est absent sur la photo.

L'Institut d'études internationales de Montréal (IEIM) a remis le 20 novembre dernier six bourses Scotia à des étudiants qui se sont démarqués par l'excellence de leurs résultats académiques et par leur engagement. Décernées conjointement par la Banque Scotia et l'IEIM, ces bourses permettent à des étudiants de l'UQAM de poursuivre leurs études et leurs projets de recherche.

Samuel Courtemanche et Mathilde Viau-Tassé, du baccalauréat en relations internationales et droit international, ont reçu une bourse d'une valeur de 1 000 $. Amélie Lafortune-Lauzon, candidate à la maîtrise en science politique, et Sabrina Tremblay-Huet, de la maîtrise en droit international, ont obtenu quant à elles une bourse d'une valeur de 2 000 $. Dans le cadre de ses recherches, Amélie Lafortune-Lauzon s'intéresse aux structures de pouvoir dans la régulation du travail minier au Mexique. Sabrina Tremblay-Huet mène pour sa part des recherches sur les incitatifs poussant les États à respecter leurs obligations en matière de droits humains.

Deux bourses doctorales d'une valeur de 2 500 $ ont également été remises à Charles-Antoine Millette et à Marc-André Anzueto. Les doctorants en science politique s'intéressent respectivement à la politique étrangère américaine et aux relations entre le Québec et les États-Unis ainsi qu'à la place des droits humains dans les relations entre la Canada et le Guatemala durant les années 1980 à 2010.

PARTAGER