Mémoire primé

Martin Lavallée est l'un des lauréats 2014 de la Fondation Jean-Charles-Bonenfant.

14 Avril 2014 à 11H41

Photo
 

Martin Lavallée a remporté, ex aequo avec Aryane Babin, de l'Université Laval, le prix du meilleur mémoire de maîtrise décerné par la Fondation Jean-Charles-Bonenfant. Il a obtenu ce prix, qui comprend une bourse de 1 250 dollars, pour son mémoire en histoire intitulé Faire échec à l’Union: Denis-Benjamin Viger, un patriote face au Canada-Uni.

Chaque année, les prix de la Fondation Jean-Charles-Bonenfant sont attribués aux auteurs d'une thèse de doctorat ou d'un mémoire de maîtrise portant sur la vie politique au Québec, plus particulièrement sur les institutions et les acteurs politiques. Ils sont assortis de quatre bourses d’une valeur totale de 6 500 dollars.

Dans son mémoire, Martin Lavallée analyse les idées et l'action politique du patriote Denis-Benjamin Viger qui, dans les années 1840, «rejette l'Union des Canadas mais prône la participation politique des Canadiens français pour que ceux-ci oeuvrent de l'intérieur afin de défaire un état de fait qu'il considère contre-nature.»

L'Assemblée nationale du Québec a créé la Fondation en 1978 pour rappeler l'œuvre de Jean-Charles Bonenfant (1912-1977), qui a été journaliste, bibliothécaire de l'Assemblée législative et professeur à l'Université Laval.

 

 

 

 

PARTAGER