Soirée d'ouverture victorieuse

Les équipes de basketball des Citadins amorcent leur saison locale avec deux victoires.

16 Novembre 2015 à 10H56

Kewyn Blain a été nommé joueur du match chez les Citadins.Photo: Andrew Dobrowolskyj

Les équipes de basketball des Citadins ont réussi leur entrée à domicile le 12 novembre dernier, remportant leurs parties face aux Gaiters de l'Université Bishop's. Les hommes ont procuré une première victoire à leur nouvel entraîneur-chef Nate Philippe en l'emportant 79 à 75, alors que les femmes ont gagné 54 à 35.

Le joueur recrue Kewyn Blain a été le meilleur des Citadins avec une récolte de 23 points et 7 rebonds. Chez les femmes, Jessica Lubin a été la plus productive avec 19 points.

Nouvel entraîneur comblé

Pour le nouvel entraîneur-chef Nate Philippe, cette première victoire a été remportée grâce à l'intensité déployée par ses troupes en défensive. «Ma principale qualité en tant que joueur était de travailler plus fort que n'importe qui, affirme celui qui a porté les couleurs de l'Université St. Mary's, en Nouvelle-Écosse, et de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard entre 1997 et 2003. C'est également l'aspect du jeu sur lequel je mets le plus d'emphase en tant qu'entraîneur.» Ce dernier n'a d'ailleurs pas perdu de temps à tisser des liens avec ses protégés. «J'ai déménagé à Montréal le 1er juin, et j'ai dirigé mon premier entraînement dès le lendemain», souligne-t-il en riant.

Nate Philippe.Photo: Andrew Dobrowolskyj

Même s'il a vécu aux États-Unis au cours des dernières années – il a été entraîneur-adjoint pour les universités de North Dakota, Maine et American dans la NCAA –, Nate Philippe, qui a passé une bonne partie de son enfance à Montréal, a toujours des racines au Québec. «Mon père et plusieurs membres de ma famille vivent ici, raconte-t-il. Pour moi, Montréal est l'une des plus belles villes du monde. Je suis très heureux que mon fils de cinq ans et ma fille de un an puissent aller à l'école et à la garderie en français», dit celui qui s'exprime parfaitement dans la langue de Molière.

Lorsqu'il a appris au printemps dernier que le poste d'entraîneur-chef des Citadins se libérait, Nate Philippe n'a pas hésité une seconde. «C'était mon rêve de devenir entraîneur-chef d'une équipe universitaire, mais je n'aurais pas accepté si je ne pensais pas avoir tous les outils pour construire une équipe gagnante. Il y a énormément de talent chez les joueurs ici, et le Réseau de sport étudiant du Québec (RSEQ) offre une chance égale à toutes les équipes.»

Pour la première fois de l'histoire des Citadins, Olga Hrycak n'était pas derrière le banc uqamien lors d'un match d'ouverture. «C'est un honneur pour moi de la remplacer, car j'ai beaucoup de respect pour ce qu'elle a accompli de 2003 à 2015, dit son successeur. Elle soutient encore le programme et m'envoie des courriels régulièrement. Mais j'ai une philosophie et une identité différentes, et je suis très excité de commencer mon chapitre.»

Équipe plus mature

Albena Branzova.Photo: Nathalie St-Pierre

De son côté, l'équipe féminine a entamé la saison 2015-2016 du bon pied, remportant ses deux premiers matchs de la saison. L'an dernier, la troupe d'Albena Branzova est passée à un cheveu de remporter la finale québécoise, s'inclinant par seulement deux points contre les Martlets de McGill. «Nous avons perdu contre la deuxième meilleure équipe au pays, ce qui est très honorable», mentionne celle qui entame sa cinquième année comme entraîneuse-chef.

Cette saison, la pilote des Citadins peut compter sur trois joueuses étoiles, soit Quétéline Célestin, Jessica Lubin et Bianca Marois, mais aussi sur quatre nouvelles recrues qui ajouteront de la profondeur à la formation. «Notre équipe a gagné en maturité, nos joueuses ont une meilleure compréhension du basketball. Si nous réussissons à développer une bonne chimie entre les nouvelles joueuses et les anciennes et que nous évitons les blessures, nous avons la possibilité de connaître une meilleure saison que l'an dernier.»

Bourses aux étudiants-athlètes

Daniel Hébert, Nathalie Benoit, Jean-Pierre Hamel, directeur du Centre sportif, Jenny Desrochers et Igor Naev.Photo: Andrew Dobrowolskyj

Avant le match d'ouverture, les Citadins ont souligné la contribution de cinq donateurs qui offrent des bourses à des étudiants-athlètes: Nathalie Benoit, directrice de la Division de la promotion institutionnelle du Service des communications, a remis sa bourse à Alexandre Bernard, membre de l'équipe de basketball; Jenny Desrochers, directrice de la Division des relations avec la presse et événements spéciaux du Service des communications, à Vincent Gosselin-Boucher, membre de l'équipe de cross-country; Daniel Hébert, conseiller stratégique de la Fondation de l’UQAM, à Josyanne Lapointe, de l'équipe de volleyball, et à Simon-Pierre Côté-Kougnima, de l'équipe de soccer;  Michel Volet, ancien professeur au Département des sciences de l’activité physique, à Valérie Labbé et Nizar Houhou, de l'équipe de soccer; et Igor Naev, qui remettra l'an prochain sa première bourse à des étudiants-athlètes qui ont excellé au combiné sportif.

Jean-Pierre Hamel, directeur du Centre sportif, Bianca Marois, Greishe Clerjuste et Fanny Chieccho, membre du conseil d’administration de la COOP-UQAM.Photo: Andrew Dobrowolskyj

La COOP-UQAM a également remis des bourses de 1000 dollars à Bianca Marois et Greishe Clerjuste, tous deux membres des équipes de basketball, afin de les aider à cheminer dans leur parcours académique et sportif. 

«Nous sommes très heureux de pouvoir appuyer et soutenir le programme des Citadins en nous impliquant directement dans le cheminement des étudiants-athlètes», a dit la directrice générale de la COOP-UQAM, Andrée Moro, associée depuis plus de six ans avec les Citadins.

Honorés par le vice-recteur

Nate Philippe, Davidson Joseph, Kewyn Blain, René Côté, vice-recteur à la Vie académique, Greishe Clerjuste, Rudolphe Joly et Jean-Pierre Hamel, directeur du Centre sportif.Photo: Nathalie St-Pierre

En octobre dernier, Nate Philippe et quatre de ses joueurs – Kewyn Blain, Greishe Clerjuste, Davidson Joseph et Rudolphe Joly – ont remporté la médaille d'or de la toute première finale universitaire de basketball 3 contre 3 organisée par la Fédération internationale du sport universitaire (FISU). L'équipe féminine, formée de Sarah Cabana, Lorna Desrameaux-Simon, Jessica Lubin et Janice Quintos, a quant à elle atteint les quarts de finale de cet événement qui avait lieu à Xiamen, en Chine.

Afin de souligner la participation des membres des Citadins à ce tournoi, le vice-recteur à la Vie académique, René Côté, a convié les étudiants-athlètes, leurs entraîneurs et quelques membres de la direction de l’UQAM à une cérémonie, le 6 novembre dernier.

Articles connexes
PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE