Aider les étudiants réfugiés

Sophie Laberge et André Faleiros créent une bourse qui leur est destinée.

3 Décembre 2015 à 15H42

André Faleiros et Sophie Laberge.

Touchée par la situation des réfugiés syriens, Sophie Laberge, conseillère en relations de presse au Bureau de la vice-rectrice à la Recherche et à la création, cherchait un moyen d'aider concrètement les personnes forcées de quitter leur pays pour des raisons politiques. «J’ai découvert, à ma grande surprise, que peu d’organismes consacrent la totalité des dons à la cause des réfugiés», dit celle qui est aussi diplômée du baccalauréat en études littéraires. Puis, Sophie Laberge s’est rappelé que les dons versés à la Fondation de l’UQAM sont entièrement distribués aux étudiants et/ou au fonds choisi par les donateurs.

Elle et son conjoint, André Faleiros, décident alors de créer une bourse destinée aux étudiants réfugiés. D'une valeur de 1 000 dollars, celle-ci sera octroyée annuellement, à compter de janvier 2016, à un étudiant inscrit à temps complet dans un programme de baccalauréat de l’UQAM et ayant le statut de réfugié depuis moins de 10 ans.

Cette bourse portera le nom Silveira Faleiros, en hommage aux  parents du conjoint de Sophie Laberge. «J’avais 20 jours lorsque mes parents, des professeurs d'université, sont arrivés au Canada en tant que réfugiés politiques. Ils avaient été forcés de quitter leur pays natal, le Brésil, en raison de l’instabilité qui y régnait dans les années 60 et 70», explique André Faleiros, qui travaille au Cirque du Soleil depuis près de huit ans. Au moment de l'amnistie  de 1979, ses parents ont pu retourner au Brésil pour continuer d'y enseigner. À l’âge de 18 ans, André Faleiros est revenu s’installer à Montréal afin d'entreprendre des études en musique.

«En créant la bourse, nous avons voulu démontrer l’importance de l’éducation, souligne Sophie Laberge. Nous détenons tous les deux des diplômes universitaires et nous croyons que l’amélioration de la qualité de vie passe par l'éducation. Nous voulons aussi transmettre des valeurs de partage et d’entraide à nos enfants, en leur faisant  réaliser que ce n’est pas si compliqué de donner un coup de pouce.» André Faleiros croit que «cette bourse permettra aux étudiants réfugiés de réaliser un projet bien à eux et de se tailler une place dans leur société d’accueil.»

Les personnes qui souhaitent aider les étudiants réfugiés peuvent contribuer à la bonification de la bourse en remplissant un formulaire en ligne. Dans la section «Fonds à financer», on doit sélectionner «Je souhaite dédier mon don à un autre fonds», puis cocher l’option «Autre fonds» et inscrire Bourse Silveira Faleiros.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE