Améliorer la santé des populations

La deuxième édition de la Semaine Santé et société aura lieu du 26 au 29 janvier prochains.

23 Janvier 2015 à 17H56

Une classe de Kangoo Jumps au Centre sportifPhoto: Nathalie St-Pierre

L'Institut Santé et société (ISS) présente pour la deuxième année une semaine d'activités scientifiques sous le thème de la santé et du bien-être des populations (étudiantes, handicapées, immigrantes, etc.). Du 26 au 29 janvier, une vingtaine de conférences sont au programme. «Les conférences pourront prendre la forme de tables rondes, de débat ou d'ateliers», précise Chloé Oleggini, coordonnatrice de l'événement et étudiante à la maîtrise en communication. Une centaine de conférenciers provenant de différentes universités, de centres de recherche et d'organismes communautaires sont attendus.

Les conférences couvrent les neuf pôles de recherche et d'expertise de pointe de l'Institut (arts, créativité et santé; communication et santé; handicap, santé et société; gouvernance, innovation et santé; immigration et santé; santé mentale; santé et famille; santé sexuelle; santé environnementale et santé au travail).

Le but de l'événement, rappelle Chloé Oleggini, est de susciter des échanges entre les différents acteurs du milieu de la santé tout en mettant en valeur la recherche qui se fait à l'UQAM. «Même si elle n'a pas de faculté de médecine, l'UQAM est très active dans ce domaine.» Près d'une centaine de chercheurs uqamiens, toutes facultés et école confondues, s'intéressent au domaine de la santé et mènent leurs recherches en partenariat avec d'autres universités, avec des praticiens ou des centres hospitaliers.

Témoignages et médias sociaux

Parmi les événements en lien avec les récentes actualités, une conférence sur les soins de fin de vie et les dérives à éviter (28 janvier, 14 h à 17 h) ainsi qu'une table ronde sur les témoignages dans les médias sociaux des victimes d'agression sexuelle («Témoigner de son agression sexuelle dans les médias sociaux: pratiques et enjeux pour les victimes», 28 janvier, 14 h à 17 h) sont à signaler. La question du témoignage d’agressions sexuelles en ligne et de ses impacts pour les femmes, beaucoup plus nombreuses parmi les victimes, reste peu documentée, peut-on lire dans le programme des activités. Dans la foulée de l’affaire Jian Ghomeshi, «qu'apporte le témoignage en ligne aux victimes? Quels témoignages les femmes livrent-elles sur Internet? Comment cette pratique s’inscrit-elle dans leur trajectoire personnelle?» Ces questions comptent parmi celles qui seront discutées dans le cadre de l'événement tenu sous la responsabilité de la professeure Christine Thoër, du Département de communication sociale et publique. La professeure Maria Nengeh Mensah, de l'École de travail social, et Marie-Ève Lang, chercheuse postdoctorale au Centre de recherche sur la communication et la santé de l'UQAM, participent à la table ronde.

Un séminaire sur la santé psychologique des étudiants universitaires (29 janvier, 14 h à 17 h), sous la responsabilité de France Landry, psychologue aux Services à la vie étudiante de l'UQAM et professeure associée au Département de psychologie, présentera des initiatives cliniques et des projets de recherche en lien avec le sujet. La conférence «Amélioration de la santé et du bien-être des populations vulnérables» (29 janvier, 9 h 30 à midi), dont les responsables sont la professeure Janie Houle et le doctorant François Lauzier-Jobin, du Département de psychologie, réunira des chercheurs en psychologie communautaire et proposera un aperçu des interventions novatrices qui font la promotion du bien-être et d'une bonne santé mentale auprès des populations à risque comme les personnes immigrantes, suicidaires, celles vivant en situation de pauvreté, de handicap ou atteintes de troubles mentaux.

Un panel dressera un bilan de la contribution de la recherche et de l’enseignement à l’émancipation, à l'inclusion sociale et à l'exercice des droits des personnes en situation de handicap (28 janvier, 14 h à 17 h). Intitulé «Droits, citoyenneté et handicap», l'événement est dirigé par la directrice de l'Institut Santé et société, la professeure Mireille Tremblay, du Département de communication sociale et publique.

Une exposition d'affiches présentant près d'une dizaine de sujets de recherche se tiendra au basilaire du pavillon Judith-Jasmin (J-2850), complétant le programme scientifique de l'événement.

Du sport et du yoga!

En partenariat avec le Centre sportif, l'agora du pavillon Judith-Jasmin et ses environs seront animés par l'équipe du 8défis, le programme de promotion de la santé du Centre. Durant les heures de lunch, des spécialistes de la nutrition, de la sexualité, de la dépendance, de la santé mentale et de l'environnement pourront répondre aux questions des Uqamiens. Il sera aussi possible d'obtenir de l'information concernant les thématiques du 8défis (alimentation, activité physique, équilibre psychologique, environnement, etc.). De 12 h à 14 h, toujours à l’agora, les sportifs seront invités à participer à des joutes de basketball, de hockey cosom et de soccer dans le but de tenter de surpasser les prouesses de la mascotte du 8défis. Les participants au concours «Challenge la mascotte» courront la chance de remporter des certificats-cadeaux. Des laissez-passer pour visiter le Centre sportif et ses installations seront offerts aux conférenciers et aux participants. Une séance de yoga offerte par la marque québécoise de vêtements de yoga et de sports Lolë aura lieu le jeudi 29 janvier, dès midi, à l'agora.

Durant toute la semaine, des infirmières, des kinésiologues et des nutritionnistes seront sur place de 10 h 30 à 14 h pour effectuer des tests de glycémie et de cholestérol ou prendre la tension artérielle des employés qui le désirent. Ces derniers recevront une fiche santé qui servira ultérieurement à dresser un portrait sommaire de la santé du personnel. Le kiosque est organisé par la nouvelle Division de la santé et de la qualité de vie du Service des ressources humaines, dirigée par Jean-Nicolas Brousseau. Il est possible de s'inscrire aux activités de la Semaine Santé et société en se présentant sur place.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE