Partenariat design et théâtre

Une équipe de l’École de design conçoit des gradins pour un théâtre de marionnettes.

17 Juin 2015 à 15H55

Les nouveaux gradins du studio-théâtre de L'Illusion, conçus par des étudiants dans le cadre du Laboratoire Design+Proximité. Photo: Simon Marcotte

Une équipe d'étudiants du Laboratoire Design+Proximité de l’École de design a reçu au cours de la dernière année un mandat stimulant: concevoir des gradins intégrés au nouvel espace scénique du Théâtre de L’Illusion. Ce projet a permis au Laboratoire de contribuer par son expertise et ses ressources à l’essor de cette compagnie dédiée à la création et à la diffusion des arts de la marionnette auprès d’un jeune public. «C'était un plaisir pour nous de collaborer avec l'équipe du théâtre, qui assume un mandat important que nous souhaitions soutenir en nous engageant dans ce projet, affirme le professeur responsable, Maurice Cloutier. Pour les étudiants, c'était une superbe occasion de mettre leurs connaissances en pratique.»

Fortement ancré dans la communauté de Rosemont-La Petite-Patrie, le théâtre inaugurait le 10 juin dernier son jardin extérieur (Jardin de L’Illusion) et dévoilait sa programmation de la saison prochaine en présence d’élus de l’arrondissement, dont le maire François Croteau (doctorant en études urbaines à l'UQAM), ainsi que de leurs partenaires gouvernementaux et artistiques. Lors de l'événement, on a aussi présenté les nouveaux gradins rendus nécessaires à la suite du déménagement du studio-théâtre de L’Illusion, il y a deux ans. Le théâtre est maintenant installé dans un bâtiment de la rue Saint-Denis en voie d’être transformé par l’architecte Henri Cleinge.

Sous la direction de Maurice Cloutier, et grâce aux avis éclairés de Koen de Winter, les finissants au programme de baccalauréat en design de l’environnement Madly Fuss et Simon Marcotte ont réalisé les étapes de programmation, de conception, de prototypage et d’élaboration des plans et devis des gradins. Adaptés aux pratiques du studio-théâtre, ceux-ci permettent d’augmenter sa capacité d’accueil et d’améliorer le confort des spectateurs. C'est l'atelier de fabrication Acmé qui a construit les gradins, réalisant un travail de grande qualité.

Maurice Cloutier salue «la détermination inspirante de Claire Voisard», directrice du Théâtre de L’Illusion, et l'initiative d'Annie Soutière, membre du conseil d’administration de la compagnie et diplômée de l’ESG-UQAM en management, «qui a eu la merveilleuse idée de communiquer avec nous pour réaliser ce projet».

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE