Bourse pour enfants et petits-enfants

La Fondation de l'UQAM et l'Association des employés-es non syndiqués-es de l'UQAM signent un protocole d'entente.

14 Juillet 2015 à 13H18

Pierre Bélanger, directeur général de la Fondation de l'UQAM et Carole Daigle, présidente de l'Association des employés-es non syndiqués-es de l'UQAM.Photo: Cynthia Philippe

Depuis le milieu des années 90, l'Association des employés-es non syndiqués-es de l'UQAM (AENSUQAM) soutient la relève en offrant des bourses aux étudiants de l'UQAM grâce aux généreuses contributions de ses membres. Un fonds capitalisé avait été créé dans le but d'offrir aux étudiants des bourses à perpétuité. Récemment, cette entente verbale a été formalisée par la signature d'un protocole d'entente.

La Bourse de l'AENSUQAM sera offerte à l'un des concours du programme de bourses de la Fondation et le montant variera selon le rendement annuel généré par le Fonds. Les membres ont voulu se démarquer en créant une bourse originale dédiée aux enfants et aux petits-enfants des membres de l'Association ayant cumulé cinq ans d'ancienneté ou étant retraités depuis dix ans et moins. La sélection est entièrement basée sur la qualité du dossier universitaire de l'étudiant.

Toutefois, si aucun candidat ne correspond aux critères, la bourse sera octroyée à l'étudiant masculin de premier cycle de la Faculté des sciences de l'éducation détenant la meilleure moyenne cumulative et ayant complété un minimum de 60 crédits. Les membres de l'Association tenaient à remettre la bourse à un homme pour encourager la relève masculine dans un secteur presque exclusivement féminin.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE