La paternité revisitée

Le professeur Gérald Boutin et la psychologue Marine de Fréminville publient Le père d'aujourd'hui: qui est-il?

19 Janvier 2015 à 13H38

La paternité a beaucoup évolué au cours des dernières décennies, mais les discours officiels et les articles à son sujet ne reflètent pas toujours les expériences vécues au quotidien par les pères et leur entourage. Gérald Boutin, professeur associé au Département d'éducation et formation spécialisées, et Marine de Fréminville, psychologue clinicienne, proposent un tour d'horizon de la question dans Le père d'aujourd'hui: qui est-il? Pour une paternité revisitée (Éditions Nouvelles).

Leur ouvrage revoit plusieurs idées reçues. Il fait le point sur l'évolution du rôle du père et, plus particulièrement, sur sa place dans la société et son impact concernant notamment l'éducation des enfants et des jeunes.

Des écrits historiques

«Gérald est un lecteur acharné et il n'a pas ménagé son temps pour recenser de multiples écrits sur la paternité, raconte sa conjointe et coauteure, Marine de Fréminville. Il a remonté le cours de l'histoire jusque dans l'Antiquité!»

Le premier chapitre est ainsi consacré à un historique de la paternité. «Le rôle du père a évolué au fil des siècles, observe Gérald Boutin, dont les premiers travaux, en début de carrière, portaient sur l'éducation parentale. Déjà, au Moyen-Âge, les pères étaient davantage présents dans la vie familiale que dans l'Antiquité, mais c'est au 19e siècle que l'on remarque un véritable changement, puisque les pères se mettent à accorder plus d'importance à la relation avec leurs enfants.»

Les chapitres suivants abordent le devenir père – le désir d'enfant, l'accompagnement lors de la grossesse et le choc de la naissance – qui vient bouleverser la relation amoureuse, la transformant en espace tridimensionnel entre le père, la mère et l'enfant.

Les auteurs présentent également les grandes écoles ou courants de pensée concernant la paternité. «Nous avons essayé d'aller au-delà des typologies comme le père autoritaire, le papa poule, le père débordé et le père engagé, souligne Gérald Boutin. Ces étiquettes enferment les pères dans une définition figée de leur rôle qui ne reflète pas la réalité multiple qui est la leur.»

Font également l'objet d'un chapitre les particularités de la relation père-fils et père-fille, de même que la relation entre les parents, débouchant sur une réflexion à propos des attentes des proches et de la société envers le père. L'engagement du père au cours des diverses étapes de la vie de son enfant, de la petite enfance à l'âge adulte, en passant par la phase intermédiaire et l'adolescence, est également abordé. La paternité, comme la maternité, est un processus continu qui façonne différemment les individus, rappellent les auteurs.

Les auteurs ont consacré un chapitre au rôle du père au sein de la famille traditionnelle, mais aussi au sein de la famille reconstituée, monoparentale et homoparentale.

Observations cliniques

Psychologue clinicienne, Marine de Fréminville intervient depuis plus de 20 ans auprès d'hommes et de femmes soucieux de l'amélioration de leur fonction parentale. Ses observations en situation thérapeutique ont enrichi l'ouvrage. «J'ai eu la chance de côtoyer dans ma pratique plusieurs pères, avérés ou en devenir, j'ai écouté leurs craintes et leurs appréhensions. Cela a nourri notre ouvrage», souligne-t-elle.

Témoignages

Enfin, pour ancrer leur réflexion encore davantage dans le réel, les auteurs ont recueilli les témoignages d'une dizaine de pères, âgés entre 30 et 50 ans. Ces derniers ont été invités à s'exprimer sur le désir d'être père, la grossesse, la naissance, le triangle père-mère-enfant et les étapes du développement de leurs enfants. «Nous retenons de ces témoignages que la paternité, une expérience positive dans la plupart des cas, est une façon de se réaliser pour ces hommes», notent les auteurs.

Ces pères ont également abordé leur relation à leur propre père. «Plusieurs ont confié avoir vécu une relation difficile avec leur père et ils étaient soucieux de ne pas reproduire ce modèle avec leurs enfants», souligne la psychologue. Celle-ci suggère au lecteur un exercice intitulé «Se rencontrer soi-même comme père», inspiré de la technique de focusing. «Cela amène le père à réfléchir à ce qu'il a vécu comme enfant et à ce à quoi il aspire dans son rôle paternel», précise-t-elle.

L'ouvrage s'adresse d'abord aux pères, bien sûr, mais aussi aux psychologues, aux travailleurs sociaux, aux spécialistes de l'éducation parentale et aux thérapeutes familiaux. «Même les hommes qui ne sont pas des pères, mais qui côtoient des enfants, par exemple des neveux ou des nièces, y trouveront leur compte», conclut Gérald Boutin.

Le lancement de l'ouvrage Le père d'aujourd'hui: qui est-il? Pour une paternité revisitée aura lieu le 21 janvier prochain, de 17 h à 19 h, à la Didacthèque de la Bibliothèque des sciences de l’éducation (local N-1000).

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE