L'abc du projet de recherche

Les Journées de la relève en recherche donnent un coup de pouce aux étudiants des cycles supérieurs.

31 Août 2015 à 17H27

Les Journées de la relève en recherche de l'Acfas s'adressent aux étudiants des cycles supérieurs afin de les aider à mieux réussir leurs études. Photo: istockphoto.com

Comment chemine un projet de recherche? Comment peut-on améliorer la formule actuelle des doctorats afin qu’ils correspondent mieux à la réalité universitaire et à celle du marché? Comment être créatif dans les structures de recherche existantes? Voici quelques-unes des questions qui seront débattues dans le cadre de la 3e édition des Journées de la relève en recherche qui aura lieu les 24 et 25 septembre prochains à l'Université Laval. Organisé par l'Association francophone pour le savoir (Acfas) en collaboration avec les Fonds de recherche du Québec, l'événement s'adresse aux étudiants des cycles supérieurs afin de les aider à mieux réussir leurs études et à faciliter leur intégration sur le marché du travail. Quelque 200 étudiants et chercheurs postdoctoraux, provenant de toutes les régions du Québec, sont attendus.

En guise d'introduction, Frédéric Bouchard, directeur du Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST), et Louise Dandurand, présidente de l'Acfas et ancienne première vice-rectrice à la recherche et à la planification de l’UQAM, prononceront une conférence intitulée Système de recherche 101 (24 septembre, à 13 h 30). Cette plénière dressera le portrait des principaux acteurs et organismes du système de recherche canadien et québécois. Une table ronde sur l'avenir du doctorat aura lieu à 15 h 30. En soirée, des prix seront remis par l'Acfas à des étudiants-chercheurs et l'événement sera suivi d'un cocktail dinatoire et d'une séance de réseautage.

Des ateliers pratiques

Près d'une vingtaine d'ateliers pratiques seront offerts aux participants dans la journée du 25 septembre, de 9 h à 16 h. La connaissance du système de recherche, la rédaction de demandes de subventions, les possibilités de carrière dans l'entreprise, la propriété intellectuelle et la communication avec les médias comptent parmi les thèmes choisis. L'atelier «Jeunes professeurs-chercheurs: pédagogie universitaire et évaluation des apprentissages», donné par Hélène Meunier, chargée de cours en évaluation des apprentissages à la formation des maîtres au Département de didactique de l'UQAM, s'adresse en particulier aux doctorants et aux postdoctorants qui font leurs débuts dans l'enseignement en tant que chargés de cours à l'université. «Il s'agit de leur donner un aperçu de l'évaluation des apprentissages dans le contexte actuel et de rappeler les principes de base d'une bonne évaluation comme, par exemple, celui voulant que l'étudiant soit au cœur de l'évaluation et que cette pratique fasse partie prenante des apprentissages», explique Hélène Meunier, une spécialiste de la question qui donne l'atelier pour une deuxième année consécutive. Il s'agit, selon elle, d'une mise à jour essentielle. «Lorsque nous commençons notre carrière, les seuls modèles auxquels nous pouvons nous référer sont nos anciens professeurs et ils ne sont pas toujours des modèles à suivre!», ajoute-t-elle. Divers moyens et outils d’évaluation seront présentés, tels que l’évaluation par les examens et les travaux de session. Des échanges avec les participants permettront aussi de valider des pratiques connues et fréquemment utilisées dans le contexte universitaire.

Les participants aux Journées de la relève en recherche peuvent s'inscrire ici avant le vendredi 11 septembre. Certains ateliers affichent déjà complet. Il en coûte 55 dollars pour les membres de l'Acfas et 65 dollars pour les non-membres.

En marge de l'événement, le Comité intersectoriel étudiant (CIÉ) des Fonds de recherche du Québec lance la consultation «La recherche étudiante au Québec: accessibilité, excellence, rayonnement» (24 septembre, de 9 h à 13 h). Mis sur pied en 2014, le CIÉ conseille le scientifique en chef du Québec sur les activités, les procédures et la finalité des Fonds. La consultation a pour objectif d'entamer les discussions avec les acteurs de l’enseignement supérieur au Québec sur les enjeux de la condition étudiante et d'alimenter ses réflexions sur les dossiers prioritaires à mettre de l’avant au sein du CIÉ.


PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE