Anne-Marie Di Sciullo honorée en Italie

La linguiste a reçu un titre honorifique pour l'ensemble de ses recherches.

12 Août 2015 à 8H47

La professeure Anne-Marie Di Sciullo.

Professeure au Département de linguistique, Anne-Marie Di Sciullo (B.Sp. linguistique, 1972) a reçu récemment le titre honorifique d'«ambassadrice des Abruzzes dans le monde» pour l'ensemble de ses travaux, notamment pour deux ouvrages publiés chez MIT Press portant sur un groupe de concepts centraux en linguistique, en biologie et en physique. La chercheuse est née à Rome de parents originaires des Abruzzes, une région située dans le centre de l'Italie. La distinction lui a été remise dans l'imposante forteresse médiévale de Civitella del Tronto en présence du président du Conseil régional des Abruzzes, Giuseppe Di Pangrazio, et d'autres  dignitaires du gouvernement italien.

Membre de la Société royale du Canada, Anne-Marie Di Sciullo a remporté, en 1990, le Prix d'excellence en recherche de l'Université du Québec. Directrice du Laboratoire de recherche sur les asymétries d'interfaces (LAD),  elle a fondé le Réseau international de biolinguistique ainsi que la Fédération sur le traitement des langues naturelles. Elle mène plusieurs projets de recherche, dont celui sur les asymétries d'interface des langues naturelles qui vise à développer un modèle des points de contact entre la faculté du langage et les autres facultés du système cognitif.

 
La forteresse de Civitella del Tronto.

Anne-Marie Di Sciullo a été honorée en Italie en même temps que d'autres personnalités qui se sont distinguées dans divers domaines, comme ceux de la santé, de la finance et du commerce.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE