Former des gestionnaires créatifs

La nouvelle concentration en management du baccalauréat en administration propose une trajectoire généraliste.

9 Mars 2015 à 10H08

Les diplômés pourront occuper des postes de conseiller junior, de chargé de projet, d'agent de développement organisationnel ou de gestionnaire d'équipe. Photo: Istock

Les organisations du 21e siècle recherchent des gestionnaires dotés d'un esprit créatif, capables de communiquer, de réfléchir sur leurs pratiques, de s'adapter rapidement au changement et d'œuvrer dans une grande variété de contextes organisationnels. Telles sont les conclusions de deux études réalisées par la Carnegie Foundation for the Advancement of Teaching et par la Hult International Business School auprès d'employeurs d'Amérique, d'Europe et d'Asie.

«L'acquisition de ces compétences est justement au cœur de notre nouvelle concentration», affirme Viviane Sergi, professeure au Département de management et technologie. La concentration management du baccalauréat en administration, qui accueillera ses premiers étudiants à l'automne 2015, s'ajoute aux six autres concentrations offertes dans le programme: finance, marketing, gestion des opérations, gestion des ressources humaines, technologies d'affaires et gestion internationale. «Ces concentrations couvrent un domaine précis, alors que la concentration en management offre une trajectoire généraliste», explique la professeure.

Viviane Sergi, responsable de la concentration Photo: Émilie Tournevache

Les diplômés pourront occuper des postes de conseiller junior, de chargé de projet, d'agent de développement organisationnel ou de gestionnaire d'équipe. «Les gestionnaires polyvalents sont très recherchés par les présidents d'entreprises et hauts gestionnaires, autant dans les grandes entreprises, les PME et les entreprises en démarrage que dans les organisations publiques, ajoute Viviane Sergi, elle-même diplômée du baccalauréat en administration de l'École des sciences de la gestion. Les perspectives d'emploi sont donc excellentes.» À noter que le programme peut également mener à des études de deuxième cycle.

Démarche collaborative

Le projet de créer une concentration en management a vu le jour en janvier 2013. Un comité regroupant 11 professeurs de 3 départements – management et technologie, organisation et ressources humaines ainsi que stratégie, responsabilité sociale et environnementale – ont participé à son élaboration. La nouvelle concentration a été approuvée par les instances de l'UQAM en janvier dernier.

Le sigle des neuf cours spécifiques à la concentration – MOS, ce qui signifie  management, organisation et stratégie – reflète la collaboration entre les trois départements. «Tous les cours ont été pensés de manière intégrée et ont une couleur originale, mentionne Viviane Sergi. Ils s'arriment aux nouvelles tendances en management et à la réalité québécoise.»

Le cours Management et exploration: design, imagination et prospective, par exemple, s'inspire des pratiques du monde du design en intégrant la pédagogie par studio et la conception de maquettes pour résoudre des problèmes. Le cours Agir et pratiques managériales amènera les futurs gestionnaires à mieux comprendre la gestion des opérations au quotidien. «Les cours comportent à la fois un contenu théorique riche et une pédagogie vivante», souligne la responsable de la concentration.  

Le programme de baccalauréat en administration est structuré de façon à ce que les deux tiers des cours de chacune des concentrations fassent partie d'un tronc commun. Les cours spécifiques à la concentration sont habituellement suivis lors de la troisième année du baccalauréat. Les cours de la concentration management débuteront à l'automne 2016. «Une fois que l'on a intégré le baccalauréat, il est toujours possible de demander un changement de concentration», indique la responsable.

Programme en demande

Viviane Sergi dit avoir reçu plusieurs demandes d'information depuis janvier. Ces demandes proviennent autant de futurs étudiants que d'étudiants actuels. «Lors d'un groupe de discussion réalisé avec des étudiants au baccalauréat en administration, l'accueil a été unanime: tous nous ont dit que c'est un profil qu'ils auraient choisi.»  

Le baccalauréat en administration est contingenté à 300 étudiants au trimestre d'automne et à 150 au trimestre d'hiver. Plus de 3700 demandes d'admission ont été déposées au trimestre d'automne 2014 et 1500 à l'hiver 2014, ce qui en fait le programme le plus en demande à l'UQAM.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE