Une œuvre au MAJ

Plus de 15 000 origamis constituent l'œuvre monumentale conçue par Andrée-Anne Dupuis Bourret pour le Musée d'art de Joliette.

11 Août 2015 à 15H59

Les structures cristalloïdes accueille les visiteurs dès leur entrée dans le bâtiment. Photo: Musée d'art de Joliette

À l’occasion de sa réouverture après d'importants travaux de rénovation, le Musée d’art de Joliette présente une installation monumentale de l’artiste Andrée-Anne Dupuis Bourret, chargée de cours à l'École des arts visuels et médiatiques et doctorante en études et pratiques des arts. Composée de plus de 15 000 origamis confectionnés à la main par le public – des jeunes et des personnes âgées de la région ont prêté main forte –, cette œuvre collaborative est la toute première à être exposée dans le hall du Musée. Éclatante et ludique, Les structures cristalloïdes accueille les visiteurs dès leur entrée dans le bâtiment.

Troisième édition de la série Mur à mur, Les structures cristalloïdes s’inscrit dans la volonté du Musée d’art de Joliette, dirigé par Annie Gauthier (B.A. arts visuels, 98), de faire découvrir des œuvres inédites d’artistes actuels. En plus d’offrir un espace d’exposition, Mur à mur permet à l’artiste invité de bénéficier d’un lieu de création qu’il peut investir selon sa démarche.

L’occupation de l’espace est au cœur des préoccupations plastiques d’Andrée-Anne Dupuis Bourret. Ses installations, composées de papiers imprimés, pliés et assemblés, forment des structures abstraites et géométriques inspirées de blocs de construction et du graphisme de jeux vidéo rudimentaires. Entièrement modulables, ses œuvres se présentent comme un processus évolutif en se multipliant d’une manière matérielle dans le lieu d’exposition. 

Andrée-Anne Dupuis Bourret est également professeure invitée au département de Studio Arts de l’Université Concordia. Reconnu sur la scène internationale, son travail a été exposé au Mexique, aux Pays-Bas, en Israël, aux États-Unis et au Canada. En complément à sa pratique, l’artiste est blogueuse, commissaire et est très active dans le milieu des centres d’artistes autogérés.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE