Saison classique

L'Orchestre philharmonique des musiciens de Montréal lance sa nouvelle programmation automne-hiver.

14 Septembre 2015 à 14H54

Concert de l'Orchestre philharmonique des musiciens de Montréal.Photo: Myriam Francoeur

L'Orchestre philharmonique des musiciens de Montréal (OPMEM), en collaboration avec le Département de musique de la Faculté des arts, lance sa programmation 2015-2016 avec La jeunesse musicale, un concert réunissant des œuvres de Brahms, de Tchaïkovski et de Dohnanyi. L'événement aura lieu le 19 septembre, à 20 h, à la Salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau.

«Ce sont des œuvres qui ont pour thème la jeunesse, souligne Philippe Ménard, instigateur, directeur musical et chef d'orchestre de l'OPMEM. Certaines ont été écrites par les compositeurs durant leur propre jeunesse. Ce sont des pièces joyeuses, entraînantes et rythmées.»

La soirée débutera avec l’Ouverture pour une fête académique, op. 80, de Johannes Brahms, une sélection de chansons allemandes estudiantines, de type chansons à boire, écrites en guise de remerciement à l’Université de Breslau, en Allemagne, qui lui avait remis en 1879 un doctorat honoris causa. «On y trouve beaucoup d'éléments folkloriques», précise Philippe Ménard. Suivront par la suite les Variations sur «Ah, vous dirais-je maman» pour piano solo et orchestre, op. 25, de Ernst von Dohnanyi, une des rares œuvres du compositeur qui subsiste encore dans le répertoire des grands orchestres. «C'est un morceau que tout le monde connaît, mais son interprétation en surprendra plus d'un», promet Philippe Ménard. La pièce sera jouée au piano par le jeune talent Carl Matthieu Neher.

En seconde partie de concert, on aura droit à la 2e symphonie, op. 17, de Piotr Illitch Tchaïkovski. Composée en 1872, durant les jeunes années du compositeur, cette symphonie a été surnommée «Petite Russie» par un critique musical en raison des airs traditionnels ukrainiens qui ont influencé son écriture. «Comme elle emprunte aussi au folklore, elle a des liens avec la pièce de Brahms», note Philippe Ménard, qui aime insérer dans le cadre de la programmation de l'Orchestre des œuvres moins connues du répertoire méritant d'être découvertes ou redécouvertes.

En résidence au Département de musique depuis 2012, l'Orchestre philharmonique des musiciens de Montréal a pour mission d'aider de jeunes musiciens à perfectionner leur jeu orchestral tout en leur offrant la chance d'enrichir leur répertoire de chefs-d'œuvre classiques et de découvrir des œuvres contemporaines moins connues. «Nous souhaitons leur donner les outils nécessaires pour bien comprendre la complexité du métier, explique Philippe Ménard. Les musiciens d'orchestre doivent être versatiles, capables de s'adapter rapidement et de se préparer en répétition individuelle avant d'entamer les répétitions collectives.» Une dizaine d'étudiants provenant du Département de musique participent au concert de l'Orchestre.

On peut se procurer des billets pour la soirée sur le site internet de l'OPMEM.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE