La machine à créer

Un projet de deux finissants en médias interactifs sera présenté à l'événement phare de la créativité C2 Montréal.

25 Mai 2015 à 14H33

Le projet YUL, qui se veut une critique de la marchandisation de l'art et du matérialisme des sociétés modernes, prend la forme d'une valise-machine fabriquant des œuvres d'arts.

Émile Ste-Marie et Jessica Perrin, finissants en médias interactifs, présenteront le projet YUL dans le cadre de la 4e édition de l'événement C2Montréal, qui aura lieu du 26 au 28 mai, à l'Arsenal. Événement phare de la créativité et de l’innovation, C2Montréal vise à stimuler les gestionnaires curieux et visionnaires en leur proposant un environnement immersif qui encourage la collaboration et l’émergence de nouvelles solutions d’affaires. Outre des conférences données par des conférenciers renommés, l'événement, fondé par l'agence Sid Lee en collaboration avec le Cirque du Soleil, présente des expositions interactives, des ateliers collaboratifs ainsi qu’une expérience collective, le tout dans un village d’innovation conçu exclusivement pour l'occasion.

Le projet YUL, qui a été réalisé en 2014 dans le cadre du cours Électronique, mécanique et médias interactifs, se veut une critique de la marchandisation de l'art et du matérialisme des sociétés modernes. Le projet prend la forme d'une valise-machine fabriquant des œuvres d'arts. Il suffit d'ouvrir l'engin et d'y déposer de la peinture de manière aléatoire. En refermant la valise, le dispositif se met en branle et, en l'espace de quelques secondes, trois œuvres d'arts sont créées!

Trois petits moteurs ont été utilisés dans la conception de la machine. Une photorésistance, un composant électronique dont la résistivité varie en fonction de la quantité de lumière incidente, est positionnée dans le coin de la valise et détecte la présence ou l'absence de lumière, ce qui fait en sorte que la machine débute son travail automatiquement à la fermeture de la valise. La présentation du projet sera réalisée en collaboration avec l'École des médias.

Un prix pour l'ESG

Le prix Entrepreneurs émergents de C2 Montréal a été remis à Fabien Durif (Ph.D. administration, 2009), professeur au Département de marketing et expert en consommation responsable, et à Brenda Plant, entrepreneure sociale et consultante senior chez Ellio, une firme conseil en développement durable, pour leur projet de plateforme Web interactive, éducative, bilingue et indépendante sur l’investissement responsable (IR). Fondée en 2014, Ethiquette vise à éduquer et à sensibiliser les citoyens à l'investissement responsable, tout en offrant aux investisseurs des outils leur permettant d'orienter consciemment leurs décisions.

Le Concours des entrepreneurs émergents récompense des entrepreneurs du Québec qui contribuent à l’évolution des affaires en démontrant un dynamisme remarquable en matière de créativité et d’innovation.

Articles connexes
PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE