La légion d'honneur à Sophie Malavoy

La directrice du Cœur des sciences de l'UQAM figure parmi les citoyens français honorés en ce début d'année.

15 Janvier 2015 à 14H41

Sophie Malavoy

Sophie Malavoy, directrice du Cœur des sciences de l'UQAM, a été élevée au rang de Chevalier de l'Ordre national de la Légion d'honneur par le Ministère des affaires étrangères et du développement international de la France. La Légion d'honneur est la plus haute distinction française. Depuis deux siècles, elle est remise au nom du Chef de l'État pour récompenser les citoyens français ayant fait preuve de mérites éminents au service de la nation, à titre militaire ou à titre civil. «Je suis fière que mon engagement à promouvoir la culture scientifique soit reconnu, affirme la lauréate. Cette dernière occupe encore peu de place par rapport à la culture en général et les communicateurs scientifiques sont plus rarement honorés que les artistes, les politiciens, les intellectuels et même les chercheurs. Alors, quand ça passe, on le prend avec plaisir!»

Ce sont les ministres du gouvernement français qui ont la responsabilité d'identifier les futurs décorés de la Légion d'honneur, en collaboration avec les parlementaires, maires, employeurs, responsables syndicaux ou associatifs, présidents de fédérations professionnelles ou sportives, consuls, etc. Chaque année, environ 3 000 personnes sont distinguées, un tiers à titre militaire, deux tiers à titre civil. Il faut avoir au minimum 20 années d'activité pour être décoré de la Légion d'honneur. Les promotions civiles ont lieu le 1er janvier, à Pâques et le 14 juillet. «Je ne savais même pas que mon nom avait été soumis, observe en riant Sophie Malavoy. Je suis honorée par cette distinction. Je l'accepterai en souvenir de mon père, qui en aurait été très fier.»

Une vulgarisatrice scientifique hors pair

Né au Québec de parents français, Sophie Malavoy a plus de 30 ans d'expérience dans les domaines de la vulgarisation et de la communication scientifiques. Elle a notamment été rédactrice en chef de la revue de l'ACFAS, Interface (aujourd'hui Découvrir), puis elle a occupé le poste de réalisatrice de l'émission Zone Science (Télé-Québec), avant de devenir celle de Découverte pour Radio-Canada. Elle dirige depuis 2005 le Cœur des sciences de l'UQAM.

«J’ai eu beaucoup de chance de pouvoir bâtir le Cœur des sciences, souligne Sophie Malavoy. L’UQAM a cru et croit encore à la promotion de la culture scientifique comme partie intégrante de la culture. Et notre approche fonctionne!» Lieu de diffusion pour les scientifiques, mais aussi pour les artistes, le Cœur des sciences offre des activités variées tels des conférences, des débats, des spectacles, des projections de films, des balades urbaines, des excursions,  des ateliers et des expositions. Il organise également des activités scolaires et est partenaire de plusieurs festivals culturels.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE