Une visite énergétique

Une visite guidée au pavillon PK permet de mieux comprendre le programme d'efficacité énergétique mis en branle au Complexe des sciences.

22 Avril 2015 à 14H38

Philippe Lavallée (à gauche) dans le cadre d'une visite guidée de la salle mécanique du pavillon PK organisée en janvier dernier. La visite permet de mieux comprendre le programme d'efficacité énergétique mis en branle au Complexe des sciences. Photo: Nathalie St-Pierre

Soucieuse d'améliorer constamment ses pratiques de gestion environnementale et de développement durable, l'UQAM a mis de l’avant plusieurs initiatives dans ces domaines. Le programme d'efficacité énergétique mis en place au Complexe des sciences Pierre-Dansereau depuis 2012 vise à réduire la consommation d'énergie de 20 % et représente des économies de 650 000 dollars par année. Ce projet est le deuxième programme majeur d'efficacité énergétique implanté à l'UQAM – le premier concernait les bâtiments du campus central. Les travaux en cours, qui s'échelonneront jusqu'en 2016, permettront une réduction des émissions de GES de 2 000 tonnes par année.

Philippe Lavallée, ingénieur en efficacité énergétique au Service des immeubles et de l'équipement et chargé de projets depuis 2006, organise depuis janvier dernier des visites dans la salle mécanique située au 8e étage du pavillon Président-Kennedy. Le but est de mieux faire comprendre aux Uqamiens le fonctionnement des systèmes de chauffage, de climatisation et de ventilation du pavillon et les mesures (optimisation, modernisation, etc.) mises en place par l'Université pour réduire ses dépenses d'énergie dans le cadre de cette deuxième phase du programme d'efficacité énergétique.

Salle mécanique du pavillon PK.Photo: Nathalie St-Pierre

Le Complexe des sciences est composé de huit bâtiments qui consomment environ 3,5 millions de dollars en énergie. En comparaison, le Campus central, avec 20 bâtiments, ne consomme que 4,5 millions! «À cause de ses installations particulières, le Complexe des sciences est très énergivore, dit l'ingénieur. Le but du programme que nous poursuivons est de réaliser des économies tout en optimisant le confort des usagers.»

On retrouve dans la salle mécanique une centrale thermique pour le chauffage et sept salles de climatisation. Ces dernières travaillent de concert à fournir de l'air froid aux pavillons Chimie et Biochimie, PK et Sherbrooke (en partie) et de l'air pur aux laboratoires. «Cet air est rejeté à l'extérieur et n'est pas récupéré comme dans les autres bâtiments de l'UQAM, même s'il est chauffé et climatisé, explique Philippe Lavallée. La climatisation fonctionne même l'hiver, et ce, peu importe la température extérieure. Climatiser et chauffer des laboratoires, c'est ce qui coûte le plus cher à l'Université.»

Récupérer la chaleur dans les pavillons

L'équipe d'ingénieurs en efficacité énergétique de l'UQAM a tout de même réussi à mettre au point une manière de récupérer la chaleur des laboratoires. Le pompage thermique permet de transférer mécaniquement la chaleur dans les systèmes de ventilation de façon à limiter l’évacuation d’air chaud et minimiser les pertes d’énergie. L’installation de chaudières à haute efficacité en remplacement d’une chaudière traditionnelle de gros calibre engendre une diminution radicale de la consommation de gaz naturel tout en respectant les critères de confort du bâtiment. L’économie engendrée par ce projet est comparable à la consommation d’énergie annuelle de 330 maisons unifamiliales.

Philippe Lavallée termine la visite en expliquant différentes mesures mises en place par son équipe, dont un système informatisé de surveillance en continu de la performance énergétique, un programme de mesurage et de vérification du rendement des projets et un processus complet de recommissioning (remise en service) de certains équipements. Pour obtenir plus d'information sur les projets d'efficacité énergétique dans les différents bâtiments de l'UQAM, on peut consulter le site Web http://energie.uqam.ca/. On peut visiter la salle mécanique du pavillon PK sur demande en remplissant le formulaire suivant http://energie.uqam.ca/visiter-un-projet/visite-sur-demande.

La planète préfère 22 degrés… et moins

Dans le cadre du Défi énergie qui s'est déroulé en janvier dernier, Martine Pérusse, directrice du Service des espaces commerciaux et de l'hébergement, et Guylaine Ducharme, animatrice au Centre sportif, ont organisé une campagne environnementale afin de réduire la consommation d'énergie dans les résidences universitaires. Intitulée La planète préfère 22 degrés et moins!, la campagne invitait les étudiants des résidences à fermer les deux panneaux coulissants de la fenêtre de leur appartement en période hivernale et à y maintenir une température de 22 degrés Celsius ou moins.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE