Un jeu vidéo en 48 heures

L'UQAM est l'hôte de Jam Nation, une compétition de création de jeux vidéo réunissant développeurs professionnels et étudiants.

31 Mai 2016 à 16H04

Photo: iStcok

La compétition de création de jeux vidéo Jam Nation aura lieu du 3 au 5 juin prochains au pavillon Judith-Jasmin Annexe (JE). Elle mettra aux prises 18 équipes, 12 provenant d'entreprises de développement de jeux vidéo et 6 composées d'étudiants, provenant entre autres de l'UQAM, de l'Université de Montréal et de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.

«Il existe plus de 200 entreprises en développement de jeux vidéo au Québec, et pourtant les jeux vidéo peinent à être perçus comme un produit culturel, fait remarquer Louis-Félix Cauchon (B.A. communication/médias interactifs, 09), président de la Guilde des développeurs de jeux vidéo. Nous avons décidé de créer une ligue de compétition pour les développeurs afin de démocratiser le jeu vidéo comme produit culturel.»

Un partenariat avec l'UQAM, qui accueille l'événement, ainsi qu'avec le Quartier des spectacles et l'Opéra de Montréal a été conclu pour ce Jam Nation. «C'est l'Opéra de Montréal qui a choisi la thématique qui sera dévoilée aux participants lors du début de la compétition», précise Louis-Félix Cauchon, qui fut également chargé de cours à l'École des médias au cours des dernières années. Les équipes formées de six participants chacune auront alors 48 heures pour relever le défi de créer un jeu vidéo original.

Les étudiants seront jugés selon les mêmes critères que les développeurs professionnels. «Souvent, les étudiants performent davantage que les professionnels lors de ce type de compétition, car ils sont habitués de réaliser plusieurs projets dans une année, observe Louis-Félix Cauchon. La contrainte de 48 heures ne les effraie pas!»

Les membres du jury devront déterminer le classement pour cinq catégories: l'esthétique (le visuel et l'animation), l'audio (la composition musicale et les effets sonores), le design et la mécanique (les systèmes de jeu), l'innovation technique et l'expérience globale du jeu. «Une ou deux équipes pourraient voir leurs créations transformées en installation publique interactive dans le Quartier des spectacles», souligne le président de la Guilde.

L'équipe de l'UQAM sera composée des étudiants au baccalauréat en médias interactifs Olivier Maurice (capitaine), Salim Lounis, Alexe Boulanger, Alexandra Morin, Jean-Claude Macena et Xavier Tremblay.

Les équipes amasseront des points d'une compétition à l'autre. «Nous visons la tenue de quatre événements du genre par année», ajoute Louis-Félix Cauchon. Maude Bonenfant, professeure au Département de communication sociale et publique, fera partie des membres du jury. Son collègue Dany Beaupré, de l'École des médias, a recruté l'équipe d'étudiants de l'UQAM et est impliqué dans l'organisation de l'événement.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE