Entre action et proposition

La Galerie de l'UQAM présente Motion. Montréal/Genève, un projet international autour de la vidéo.

29 Février 2016 à 17H26

La Galerie de l'UQAM présente l'exposition Motion. Montréal/Genève.Photo: Guillaume Pilet, image tirée de la vidéo «Performance Anthropoïde» 2014.

La Galerie de l'UQAM présente l'exposition collective Motion. Montréal/Genève, une compilation vidéographique réunissant le travail de 11 artistes montréalais et de 12 artistes suisses et internationaux associés à la Haute école d’art et de design (HEAD) de Genève, en Suisse.

Le point de départ du projet Motion, fruit d'une collaboration entre la Galerie de l’UQAM et la HEAD – Genève, est une série de vidéos d’artistes de la scène québécoise autour du concept de motion, qui explore la dualité entre action et proposition. La rencontre des œuvres produit une variété de points de vue performatifs, esthétiques, politiques et sociologiques témoignant de ce qui active et motive, aujourd’hui, la pensée de l’artiste comme acteur du monde. Le commissariat de la portion montréalaise de l'exposition est assuré par la Fabrique d’expositions, un collectif de commissaires formé de Louise Déry, directrice de la Galerie de l'UQAM, et de ses deux anciennes collaboratrices, Julie Bélisle (M.A. muséologie, 2002) et Audrey Genois (M.A. muséologie, 2002).

En écho à la proposition montréalaise, la HEAD – Genève présente un choix de vidéos issues de son projet Performance Proletarians. En octobre 2014, sous la houlette de Lili Reynaud Dewar, enseignante à la HEAD – Genève, et de Benjamin Valenza, un groupe d’artistes et d’étudiants ont transformé l’espace d’un centre d’art en lieu de production de performances dont le public était exclu. Le groupe est devenu son propre public, connecté à celui des internautes dispersés dans le monde et absorbés par la contemplation de ce flux continu de performances envisagées sous l'angle de leur cinématographie. Le commissariat de la portion suisse de Motion est assuré par LiveInYourHead, l'institut curatorial de la HEAD – Genève, dirigé par l’auteur et curateur Yann Chateigné, aussi responsable du Département des arts visuels de l'école.

Jean-Pierre Aubé (M.A. arts plastiques, 98), Patrick Bernatchez, le collectif BGL, Caroline Boileau (B.A. arts plastiques, 96), Michel de Broin (M.A. arts plastiques, 97), Pascal Grandmaison (B.A. arts visuels, 99), Myriam Laplante et Nadia Myre font partie des artistes qui exposent leurs œuvres dans le cadre de Motion.  

Le vernissage aura lieu le 1er mars à 17 h 30 en présence de certains artistes de Motion et de Yann Chateigné. Une nouvelle version de l'exposition Motion sera présentée à la HEAD – Genève en mai prochain.

À n'y voir que du bleu

Caroline Mauxion, «Interlude IX», impression jet d'encre, 91,4 x 36 cm, 2015

Dans le cadre de son exposition À n'y voir que du bleu, Caroline Mauxion, finissante à la maîtrise en arts visuels et médiatiques, s'intéresse aux aspects élémentaires de la photographie, tels que le papier et l'empreinte lumineuse, afin d'explorer les possibilités d'une image. Par un travail subtil de la lumière et de l'espace, Caroline Mauxion se demande comment on peut pratiquer une image photographique. C'est en considérant la photographie comme la trace de quelque chose qui a été que l'artiste explore l'image, tant dans sa matérialité que dans son rapport à l'espace. Les photographies de l'artiste sont constituées de restants de projets, d'images récurrentes qu'elle recycle au fil de ses expositions. L'image photographique n'est pas arrêtée, elle devient évolutive selon l'espace où elle s'expose.

La recherche de Caroline Mauxion s'articule autour d'une pratique de la photographie et de la vidéo. Originaire de France, l'artiste est récipiendaire de deux bourses de la Fondation de l'UQAM, ainsi que de la bourse de la Fondation Sylvie et Simon Blais pour la relève en arts visuels, en 2015. Son travail a fait l'objet d'expositions individuelles à la galerie Les Territoires, en 2014, à la galerie Simon Blais, en 2015, et sera présenté au centre d'artistes Caravansérail, à Rimouski, à l'automne 2016.

Les deux expositions de la Galerie de l'UQAM sont présentées du 2 mars au 9 avril.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE